share_book
Envoyer cet article par e-mail

Quatre courts traités sur la Terrasse Céleste

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Quatre courts traités sur la Terrasse Céleste

Quatre courts traités sur la Terrasse Céleste

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Quatre courts traités sur la Terrasse Céleste"

Fondée sur l'enseignement du Sûtra du Lotus, l'école bouddhique Tiantai (" Terrasse Céleste ", en japonais Tendai), née en Chine au VIe siècle, s'est propagée en Corée et au Japon, pays où elle est encore très vivante de nos jours. Dès les écrits de l'un des pères fondateurs, le moine Zhiyi (538-597), y apparaît une forte préoccupation d'équilibre entre la pratique d'un côté et la doctrine de l'autre. A la différence de courants comme le Zen, qui récuse toute scolastique, ou la Terre Pure, qui insiste avant tout sur la compassion salvatrice du Bouddha, l'activité intellectuelle y est indissociable des exercices de méditation. Les deux facettes de la Terrasse Céleste sont présentées ici en quatre courts traités, oeuvres de religieux chinois, japonais et coréens qui se sont tous exprimés en chinois classique. On y découvrira comment l'une des traditions les plus anciennement attestées et jamais interrompue du bouddhisme extrême-oriental s'est structurée grâce à une réflexion, menée de façon parfois surprenante pour les lecteurs européens, sur le Sûtra du Lotus. Il s'agit en même temps d'une vision du monde qui fut à la base de l'univers mental du Japon médiéval.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 424  pages
  • Dimensions :  3.2cmx13.0cmx20.8cm
  • Poids : 580.6g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Tresors du bouddhisme
  • ISBN :  221363422X
  • EAN13 :  9782213634227
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Fondée sur l'enseignement du Sûtra du Lotus, l'école bouddhique Tiantai (" Terrasse Céleste ", en japonais Tendai), née en Chine au VIe siècle, s'est propagée en Corée et au Japon, pays où elle est encore très vivante de nos jours. Dès les écrits de l'un des pères fondateurs, le moine Zhiyi (538-597), y apparaît une forte préoccupation d'équilibre entre la pratique d'un côté et la doctrine de l'autre. A la différence de courants comme le Zen, qui récuse toute scolastique, ou la Terre Pure, qui insiste avant tout sur la compassion salvatrice du Bouddha, l'activité intellectuelle y est indissociable des exercices de méditation. Les deux facettes de la Terrasse Céleste sont présentées ici en quatre courts traités, oeuvres de religieux chinois, japonais et coréens qui se sont tous exprimés en chinois classique. On y découvrira comment l'une des traditions les plus anciennement attestées et jamais interrompue du bouddhisme extrême-oriental s'est structurée grâce à une réflexion, menée de façon parfois surprenante pour les lecteurs européens, sur le Sûtra du Lotus. Il s'agit en même temps d'une vision du monde qui fut à la base de l'univers mental du Japon médiéval.