share_book
Envoyer cet article par e-mail

Exorcismes spirituels, tome 3

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Exorcismes spirituels, tome 3

Exorcismes spirituels, tome 3

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Exorcismes spirituels, tome 3"

Depuis 1997, Philippe Murray pratique ses "exorcismes spirituels". Il s'agit pour l'essentiel de recueils d'articles parus dans divers journaux et revues, aussi bien au Figaro qu'à Marianne, à L'Idiot international en son temps qu'à L'Infini, à Immédiatement, journal souverainiste, qu'à La Montagne. Contre la littérature du sentiment et celle du ressentiment, Murray se dit adepte de la littérature du pressentiment. L'auteur, très fâché avec notre époque, s'essaie, s'astreint même à toujours penser librement. De cette pensée très libre, et donc forcément un peu éparpillée, on retient quelques thèmes récurrents tels que la montée dans les médias d'un verbiage épurateur, la supériorité aujourd'hui d'une forme consensuelle de moralité sur tout essai de critique fondée, la folie des procédures en tout genre, l'extension des droits particuliers, le chantage, etc. Au fil des articles, on comprend que ce qui inquiète Murray est l'état d'une démocratie béate où il n'y a plus rien à dépasser, comme si tout principe de subversion était automatiquement neutralisé ou récupéré, et tout principe de contradiction éradiqué. Murray tente de réveiller l'époque, affirmant que "nous vivons un totalitarisme souple, complexe, inconscient". "Ce n'est qu'un début, continuons le constat" annonce-t-il. Plus réactif que réactionnaire, Murray combat pour la défense de la liberté de penser, vrai droit imprescriptible paraît-il en démocratie, et contre la bouffonnerie hédoniste qui menace notre civilisation. --Denis Gombert

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 460  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.0cmx20.8cm
  • Poids : 621.4g
  • Editeur :   Belles Lettres Paru le
  • ISBN :  225144209X
  • EAN13 :  9782251442099
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Muray

Festivus Festivus

L'époque refait le monde, elle y met tous ses soins. Puis elle contemple son ouvrage et elle le trouve bon. L'écrivain Philippe Muray, dans ces dialogues avec Élisabeth Lévy réalisés peu avant sa disparition, se demande plutôt s'il y aurait quelque chose à en sauver. Au fil de sept [....]...

Après l'Histoire

"Choses vues" dans les dernières années du XXe siècle, les chroniques ici rassemblées dressent un portrait aussi précis que possible de notre temps; et, simultanément, elles ébauchent une théorie générale de ce moment de la civilisation que Philippe Muray appelle l'ère hyperfestive, [....

Voir tous les livres de Philippe Muray

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis 1997, Philippe Murray pratique ses "exorcismes spirituels". Il s'agit pour l'essentiel de recueils d'articles parus dans divers journaux et revues, aussi bien au Figaro qu'à Marianne, à L'Idiot international en son temps qu'à L'Infini, à Immédiatement, journal souverainiste, qu'à La Montagne. Contre la littérature du sentiment et celle du ressentiment, Murray se dit adepte de la littérature du pressentiment. L'auteur, très fâché avec notre époque, s'essaie, s'astreint même à toujours penser librement. De cette pensée très libre, et donc forcément un peu éparpillée, on retient quelques thèmes récurrents tels que la montée dans les médias d'un verbiage épurateur, la supériorité aujourd'hui d'une forme consensuelle de moralité sur tout essai de critique fondée, la folie des procédures en tout genre, l'extension des droits particuliers, le chantage, etc. Au fil des articles, on comprend que ce qui inquiète Murray est l'état d'une démocratie béate où il n'y a plus rien à dépasser, comme si tout principe de subversion était automatiquement neutralisé ou récupéré, et tout principe de contradiction éradiqué. Murray tente de réveiller l'époque, affirmant que "nous vivons un totalitarisme souple, complexe, inconscient". "Ce n'est qu'un début, continuons le constat" annonce-t-il. Plus réactif que réactionnaire, Murray combat pour la défense de la liberté de penser, vrai droit imprescriptible paraît-il en démocratie, et contre la bouffonnerie hédoniste qui menace notre civilisation. --Denis Gombert