share_book
Envoyer cet article par e-mail

Une histoire de l'identité : France 1715-1815

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Une histoire de l'identité : France 1715-1815

Une histoire de l'identité : France 1715-1815

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Une histoire de l'identité : France 1715-1815"

Comment établir l'identité d'une personne à une époque où n'existe ni photographie, ni empreinte digitale, ni même état civil fiable ? Entre la Régence et la Restauration, la France a été le siège d'une révolution silencieuse d'une ampleur jusqu'à présent insoupçonnée : la naissance de l'identité individuelle, une " identité de papier " fondée sur le registre, le certificat, le passeport : les soldats, les mendiants, les vagabonds, les criminels furent les premiers à être " fichés ". Avant que l'ensemble de la société ne soit, à son tour, " identifiée ". Quels sont les instruments de cette identification de la personne ? Les techniques et les procédures de signalement ? Les acteurs ? Comment la société a-t-elle réagi à ce processus de fichage ? Ce livre retrace pour la première fois l'histoire de l'identité individuelle : en s'imposant dans la vie de tous les Français sous l'influence de l'État, par le travail et le savoir des agents de la machine administrative de l'Ancien Régime, de la Révolution et de l'Empire, et par les enquêtes de la police, les " papiers " ont fondamentalement modifié l'histoire de l'individu. La genèse des techniques et des pratiques de l'identification jette un éclairage nouveau sur l'histoire de notre modernité " démocratique ", qui s'enracine dans des pratiques inventées par l'Ancien Régime, au temps des rois absolus.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 462  pages
  • Dimensions :  3.2cmx15.4cmx23.6cm
  • Poids : 721.2g
  • Editeur :   Editions Champ Vallon Paru le
  • Collection : Epoques
  • ISBN :  287673477X
  • EAN13 :  9782876734777
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Comment établir l'identité d'une personne à une époque où n'existe ni photographie, ni empreinte digitale, ni même état civil fiable ? Entre la Régence et la Restauration, la France a été le siège d'une révolution silencieuse d'une ampleur jusqu'à présent insoupçonnée : la naissance de l'identité individuelle, une " identité de papier " fondée sur le registre, le certificat, le passeport : les soldats, les mendiants, les vagabonds, les criminels furent les premiers à être " fichés ". Avant que l'ensemble de la société ne soit, à son tour, " identifiée ". Quels sont les instruments de cette identification de la personne ? Les techniques et les procédures de signalement ? Les acteurs ? Comment la société a-t-elle réagi à ce processus de fichage ? Ce livre retrace pour la première fois l'histoire de l'identité individuelle : en s'imposant dans la vie de tous les Français sous l'influence de l'État, par le travail et le savoir des agents de la machine administrative de l'Ancien Régime, de la Révolution et de l'Empire, et par les enquêtes de la police, les " papiers " ont fondamentalement modifié l'histoire de l'individu. La genèse des techniques et des pratiques de l'identification jette un éclairage nouveau sur l'histoire de notre modernité " démocratique ", qui s'enracine dans des pratiques inventées par l'Ancien Régime, au temps des rois absolus.