share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les Travaux du Royaume

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les Travaux du Royaume

Les Travaux du Royaume

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les Travaux du Royaume"

Les Travaux du Royaume met en scène la vie quotidienne d'un grand baron de la drogue et de ses complices dans une ville de frontière – probablement Ciudad Juarez - au nord du Mexique. Le protagoniste n'est cependant pas le chef du cartel lui-même, mais l'un de ses plus humbles serviteurs : « Lobo » (« Le Loup »), le chanteur de corridos. Il incarne la plus ancienne tradition de la poésie populaire dans cette région frontalière avec les États-Unis : la tradition de l'octosyllabe chanté au son de l'accordéon, une sorte de ballade qui permet de raconter les malheurs du petit peuple et les exploits de ses héros, comme jadis le célèbre bandit et révolutionnaire Pancho Villa. Aujourd'hui, ce sont les seigneurs de la drogue qui sont venus remplacer les anciens guérilleros et ce sont leurs histoires qui sont colportées par les chanteurs de corridos. Herrera connait bien cette tradition et il l'utilise habilement en faisant de « Lobo » le protagoniste du roman. Mais le corrido devient ici également la source première d'une langue et d'un univers très particulier qui emprunte au Moyen Âge ses symboles. D'où le surprenant aspect de ce récit très métissé dans lequel se mélangent des genres aussi divers que le thriller, la poésie populaire mexicaine et l'onirisme des contes de fées. À tout cela s'ajoute une intrigue noire. Lobo est chargé de chanter les louanges de son seigneur et de faire de la propagande pour le cartel, mais souvent il remplit également d'autres fonctions, comme celles d'espion, de conseiller ou de confident. Il est fidèle au « Roi » alors qu'il est au comble de son pouvoir, mais il assiste à sa déchéance et, d'une certaine façon, contribue à sa chute.L'histoire dont il est le spectateur et le protagoniste - l'histoire du pouvoir et de la roue de la Fortune, l'histoire d'un grand amour et d'une trahison – est une histoire ancestrale. Mais elle est racontée avec un regard singulier et avec une langue unique, nous donnant souvent le sentiment qu'elle nous est racontée pour la première fois. Les Travaux du Royaume propose une approche déconcertante du monde des narcotrafiquants, loin de toute fresque réaliste. Ce roman fascinant qui ne ressemble à aucun autre constitue un jalon dans la manière d'aborder un sujet et révèle un univers d'une grande originalité. Roman traduit de l'espagnol (Mexique) par Laura Alcoba.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 128  pages
  • Dimensions :  1.6cmx14.2cmx20.2cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Du monde entier
  • ISBN :  2070132900
  • EAN13 :  9782070132904
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Les Travaux du Royaume met en scène la vie quotidienne d'un grand baron de la drogue et de ses complices dans une ville de frontière – probablement Ciudad Juarez - au nord du Mexique. Le protagoniste n'est cependant pas le chef du cartel lui-même, mais l'un de ses plus humbles serviteurs : « Lobo » (« Le Loup »), le chanteur de corridos. Il incarne la plus ancienne tradition de la poésie populaire dans cette région frontalière avec les États-Unis : la tradition de l'octosyllabe chanté au son de l'accordéon, une sorte de ballade qui permet de raconter les malheurs du petit peuple et les exploits de ses héros, comme jadis le célèbre bandit et révolutionnaire Pancho Villa. Aujourd'hui, ce sont les seigneurs de la drogue qui sont venus remplacer les anciens guérilleros et ce sont leurs histoires qui sont colportées par les chanteurs de corridos. Herrera connait bien cette tradition et il l'utilise habilement en faisant de « Lobo » le protagoniste du roman. Mais le corrido devient ici également la source première d'une langue et d'un univers très particulier qui emprunte au Moyen Âge ses symboles. D'où le surprenant aspect de ce récit très métissé dans lequel se mélangent des genres aussi divers que le thriller, la poésie populaire mexicaine et l'onirisme des contes de fées. À tout cela s'ajoute une intrigue noire. Lobo est chargé de chanter les louanges de son seigneur et de faire de la propagande pour le cartel, mais souvent il remplit également d'autres fonctions, comme celles d'espion, de conseiller ou de confident. Il est fidèle au « Roi » alors qu'il est au comble de son pouvoir, mais il assiste à sa déchéance et, d'une certaine façon, contribue à sa chute.L'histoire dont il est le spectateur et le protagoniste - l'histoire du pouvoir et de la roue de la Fortune, l'histoire d'un grand amour et d'une trahison – est une histoire ancestrale. Mais elle est racontée avec un regard singulier et avec une langue unique, nous donnant souvent le sentiment qu'elle nous est racontée pour la première fois. Les Travaux du Royaume propose une approche déconcertante du monde des narcotrafiquants, loin de toute fresque réaliste. Ce roman fascinant qui ne ressemble à aucun autre constitue un jalon dans la manière d'aborder un sujet et révèle un univers d'une grande originalité. Roman traduit de l'espagnol (Mexique) par Laura Alcoba.