share_book
Envoyer cet article par e-mail

Grammaire égyptienne

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Grammaire égyptienne

Grammaire égyptienne

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Grammaire égyptienne"

    C'est en étudiant la fameuse inscription en démotique, en grec et en hiéroglyphes de la Pierre de Rosette que Champollion a fini par comprendre, comme il le dit dans sa Lettre à Monsieur Dacier " relative à l'alphabet des hiéroglyphes phonétiques des Egyptiens ", que l'écriture de cette langue chamito-sémitique (africaine et orientale) était un mélange de signes phonétiques et d'idéogrammes. Il avait trente-deux ans quand, le 14 septembre 1822, il se précipita dans le bureau de son frère en s'écriant " Je tiens l'affaire " avant de tomber évanoui. Grâce à sa découverte, l'égyptologie allait acquérir un statut scientifique qui, en 1826, permettrait à Champollion d'ouvrir le département d'égyptologie du Louvre. Au retour de son expédition en Egypte en compagnie d'Ippolito Rossellini avec qui il put, entre 1828 et 1829, remonter la vallée du Nil jusqu'à Abou Simbel, il fût nommé professeur au Collège de France. Epuisé, Jean-François Champollion devait mourir prématurément, le 4 mars 1832, à quarante-deux ans. Le couronnement de son oeuvre, " ma carte de visite pour la postérité ", le monument qu'est la Grammaire égyptienne ou principes généraux de l'écriture sacrée égyptienne appliquée à la représentation de la langue parlée, ne sera publié que post¬mortem, à partir de 1836, par les soins de son frère.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • Dimensions :  4.8cmx14.8cmx24.6cm
    • Poids : 821.0g
    • Editeur :   Actes Sud Paru le
    • Collection : Coédition Solin
    • ISBN :  2742715584
    • EAN13 :  9782742715589
    • Classe Dewey :  493.1

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    C'est en étudiant la fameuse inscription en démotique, en grec et en hiéroglyphes de la Pierre de Rosette que Champollion a fini par comprendre, comme il le dit dans sa Lettre à Monsieur Dacier " relative à l'alphabet des hiéroglyphes phonétiques des Egyptiens ", que l'écriture de cette langue chamito-sémitique (africaine et orientale) était un mélange de signes phonétiques et d'idéogrammes. Il avait trente-deux ans quand, le 14 septembre 1822, il se précipita dans le bureau de son frère en s'écriant " Je tiens l'affaire " avant de tomber évanoui. Grâce à sa découverte, l'égyptologie allait acquérir un statut scientifique qui, en 1826, permettrait à Champollion d'ouvrir le département d'égyptologie du Louvre. Au retour de son expédition en Egypte en compagnie d'Ippolito Rossellini avec qui il put, entre 1828 et 1829, remonter la vallée du Nil jusqu'à Abou Simbel, il fût nommé professeur au Collège de France. Epuisé, Jean-François Champollion devait mourir prématurément, le 4 mars 1832, à quarante-deux ans. Le couronnement de son oeuvre, " ma carte de visite pour la postérité ", le monument qu'est la Grammaire égyptienne ou principes généraux de l'écriture sacrée égyptienne appliquée à la représentation de la langue parlée, ne sera publié que post¬mortem, à partir de 1836, par les soins de son frère.