share_book
Envoyer cet article par e-mail

On l'appelait le : Le destin du lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
On l'appelait le : Le destin du lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume

On l'appelait le : Le destin du lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "On l'appelait le : Le destin du lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume"

    L'univers du lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume, c'était la mer et le vent. S'il n'avait pas endossé l'uniforme d'officier de marine à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, il serait sans doute devenu l'un des plus grands navigateurs à la voile. Son destin l'a mené en Indochine où, dans une sorte de guerre de course, il combattit le Viêt-minh jusqu'au fond des deltas du Mékong et du fleuve Rouge. Marqué à jamais par ce qu'il considérait comme l'abandon des populations tonkinoises fidèles à la France, il choisit de rentrer en Europe, seul à bord d'un voilier de huit mètres. L'équipée ne fut pas sans tragiques péripéties. Puis ce fut la guerre d'Algérie durant laquelle, bien que marin, il réclama l'honneur de succéder à son frère tué au combat à la tête d'un commando de parachutistes. Homme de parole, Pierre Guillaume n'accepta pas que le général de Gaulle, forcé par les événements, revienne sur celle qu'au nom de la France il avait donnée à Alger en juin 1958. En avril 1961, il participa activement au putsch d'Alger. Condamné à une peine de prison avec sursis et écarté de la Marine, il rejoignit l'OAS afin de participer aux derniers combats désespérés de l'Algérie française. Ce livre retrace une destinée hors du commun, peuplée de fureurs guerrières et de tempêtes géantes, celte d'un homme qui se faisait une certaine idée de l'honneur.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 332  pages
    • Dimensions :  3.4cmx15.6cmx23.4cm
    • Poids : 1079.5g
    • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
    • ISBN :  2262023417
    • EAN13 :  9782262023416
    • Classe Dewey :  944
    • Langue : Français

    D'autres livres de Georges Fleury

    La guerre en Indochine

    La guerre d'Indochine, racontée au jour le jour, grâce aux témoignages des soldats et aux archives du commandement. ...

    Le sous-off. Lucien Péréra, du maquis à l'Algérie (1941- 1956)

    Lucien Péréra, un solide adolescent lorrain, subit avec rage l'occupation allemande dès 1940. Il se bat à poings nus contre les collaborateurs en chemise brune qui sont les maîtres chez lui. Après une rixe, obligé de fuir vers le Sud, il participe à la création d'un maquis en Ardèche. Mûr...

    Comment l'Algérie devint française (1830-1848)

    L'histoire des relations entre La France et l'Algérie à l'époque contemporaine est tissée de malentendus, d'affrontements, d'entreprises audacieuses et d'illusions tragiques. Avec sa connaissance du terrain, son sens du récit et un souci constant de la mise en perspective, Georges Fleury a entr...

    Djebels en feu. Algérie, 1954-1962, la guerre d'une génération

    Novembre 1954. Une guerre qui ne porte pas encore son nom éclate en Algérie. Les commandos de la Marine, héritiers des bérets-verts du jour J, rentrent d'Indochine. Ils engagent jusqu'en 1962 un combat professionnel et sans haine contre la rébellion. Les plus jeunes d'entre eux meurent à moins...

    Voir tous les livres de Georges Fleury

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    L'univers du lieutenant de vaisseau Pierre Guillaume, c'était la mer et le vent. S'il n'avait pas endossé l'uniforme d'officier de marine à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, il serait sans doute devenu l'un des plus grands navigateurs à la voile. Son destin l'a mené en Indochine où, dans une sorte de guerre de course, il combattit le Viêt-minh jusqu'au fond des deltas du Mékong et du fleuve Rouge. Marqué à jamais par ce qu'il considérait comme l'abandon des populations tonkinoises fidèles à la France, il choisit de rentrer en Europe, seul à bord d'un voilier de huit mètres. L'équipée ne fut pas sans tragiques péripéties. Puis ce fut la guerre d'Algérie durant laquelle, bien que marin, il réclama l'honneur de succéder à son frère tué au combat à la tête d'un commando de parachutistes. Homme de parole, Pierre Guillaume n'accepta pas que le général de Gaulle, forcé par les événements, revienne sur celle qu'au nom de la France il avait donnée à Alger en juin 1958. En avril 1961, il participa activement au putsch d'Alger. Condamné à une peine de prison avec sursis et écarté de la Marine, il rejoignit l'OAS afin de participer aux derniers combats désespérés de l'Algérie française. Ce livre retrace une destinée hors du commun, peuplée de fureurs guerrières et de tempêtes géantes, celte d'un homme qui se faisait une certaine idée de l'honneur.