share_book
Envoyer cet article par e-mail

Tout doit disparaître

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Tout doit disparaître

Tout doit disparaître

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Tout doit disparaître"

    La critique d'Evene.fr par Mikaël Demets. Simon Hureau installe, dès les premières pages, un décor désertique oppressant, qui étale une emprise de plus en plus malsaine sur les personnages au fur et à mesure que les 200 pages de ce roman graphique défilent. Un de ces villages aux commerces fermés à cause du nouveau supermarché, au bourg vidé par l'exode rural, traversé par une autoroute. Des vieux aigris, des rumeurs lancinantes, des mystérieuses histoires jamais résolues, le cadre est planté. Personne ne s'arrête ici. Pire : grâce à son idée de faire parler les villageois sans les montrer, Hureau nous donne l'impression que personne ne vit ici. Au mieux, on y meurt. De ce décor glauque et absolument déprimant émergent des personnages tout aussi pessimistes. Des jeunes qui s'ennuient, tournent en rond, s'enfoncent dans cet univers étouffant. Cet ennui laisse petit à petit place à un sentiment menaçant, la violence remplace l'ennui, la haine l'espoir. Tout doit disparaître , le titre ne laisse pas l'ombre d'un doute : l'histoire va mal finir. L'intrigue se laisse submerger par la noirceur ambiante pour finalement accoucher d'un monstre, un épilogue terrible, frappant, effrayant. En choisissant de limiter ses couleurs non pas seulement au noir et blanc mais aussi à un rose fluctuant, plus ou moins pâle, l'auteur installe une atmosphère graphique unique qui, alliée à une narration parfaitement menée, décuple la tension de la montée en puissance du récit, mêlant pessimisme social et intrigue désespérée avec une noirceur dévorante. Avec cet album, Simon Hureau passe du statut de jeune auteur prometteur à celui de vrai talent du 9e art : la qualité de son travail est en tous points admirable. Et terrifiante. La note evene : 5/5 --http://www.evene.fr/livres/livre/simon-hureau-tout-doit-disparaitre-24428.php

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 207  pages
    • Dimensions :  2.4cmx19.4cmx26.6cm
    • Poids : 762.0g
    • Editeur :   Gallisol Paru le
    • Collection : BAND DESS ADULT
    • ISBN :  2754800824
    • EAN13 :  9782754800822

    D'autres livres de Simon Hureau

    Intrus à l'étrange - FAUVE POLAR 2012

    Simon Hureau est né en 1977 à Caen où il a demeuré jusqu'à l'obtention de son diplômé des Beaux Arts. Lors de ses études aux Arts Déco de Strasbourg, il crée, avec d'autres étudiants, L'Institut Pacôme, tout en proposant ses planches au label angoumois, Ego comme X. C'est le début d'une...

    Crève Saucisse

    Didier est boucher, amateur de bande dessinée et... cocu ! Cela lui bousille la vie. Sandrine, son épouse, le trompe avec leur meilleur ami, Éric. Renouant avec la veine acide qu’on lui connaît, Pascal Rabaté s’associe à Simon Hureau pour une comédie noire, grinçante et jubilatoire....

    Voir tous les livres de Simon Hureau

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    La critique d'Evene.fr par Mikaël Demets. Simon Hureau installe, dès les premières pages, un décor désertique oppressant, qui étale une emprise de plus en plus malsaine sur les personnages au fur et à mesure que les 200 pages de ce roman graphique défilent. Un de ces villages aux commerces fermés à cause du nouveau supermarché, au bourg vidé par l'exode rural, traversé par une autoroute. Des vieux aigris, des rumeurs lancinantes, des mystérieuses histoires jamais résolues, le cadre est planté. Personne ne s'arrête ici. Pire : grâce à son idée de faire parler les villageois sans les montrer, Hureau nous donne l'impression que personne ne vit ici. Au mieux, on y meurt. De ce décor glauque et absolument déprimant émergent des personnages tout aussi pessimistes. Des jeunes qui s'ennuient, tournent en rond, s'enfoncent dans cet univers étouffant. Cet ennui laisse petit à petit place à un sentiment menaçant, la violence remplace l'ennui, la haine l'espoir. Tout doit disparaître , le titre ne laisse pas l'ombre d'un doute : l'histoire va mal finir. L'intrigue se laisse submerger par la noirceur ambiante pour finalement accoucher d'un monstre, un épilogue terrible, frappant, effrayant. En choisissant de limiter ses couleurs non pas seulement au noir et blanc mais aussi à un rose fluctuant, plus ou moins pâle, l'auteur installe une atmosphère graphique unique qui, alliée à une narration parfaitement menée, décuple la tension de la montée en puissance du récit, mêlant pessimisme social et intrigue désespérée avec une noirceur dévorante. Avec cet album, Simon Hureau passe du statut de jeune auteur prometteur à celui de vrai talent du 9e art : la qualité de son travail est en tous points admirable. Et terrifiante. La note evene : 5/5 --http://www.evene.fr/livres/livre/simon-hureau-tout-doit-disparaitre-24428.php