share_book
Envoyer cet article par e-mail

Mouvements, N° 62, Avril-Juin 20 : Sous contrôle : gouverner par les fichiers

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Mouvements, N° 62, Avril-Juin 20 : Sous contrôle : gouverner par les fichiers

Mouvements, N° 62, Avril-Juin 20 : Sous contrôle : gouverner par les fichiers

Collectif,   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Mouvements, N° 62, Avril-Juin 20 : Sous contrôle : gouverner par les fichiers"

Le contrôle social est une figure ancienne, mais la sophistication des moyens techniques dévolus à la surveillance, l'identification et le suivi des personnes change quelque peu la donne. Plus qu'un raffinement de techniques éprouvées, un saut qualitatif a été opéré avec la biométrie, la vidéosurveillance et la généralisation de fichiers informatisés gardant en mémoire des quantités d'information jusqu'ici parcellisées et peu interconnectées. Le spectre de Big Brother est clairement derrière nous, son futur est notre actualité. Mais les développements de l'intelligence informatisée ne servent pas qu'au contrôle, ils concernent également la mise en place des politiques sociales et la réduction des inégalités. Peut-on trouver un compromis entre savoir et fichage ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 184  pages
  • Dimensions :  1.3cmx15.7cmx23.4cm
  • Poids : 294.8g
  • Editeur :   Editions La Découverte Paru le
  • Collection : REVUE MOUVEMENT
  • ISBN :  2707164518
  • EAN13 :  9782707164513
  • Langue : Français

D'autres livres de  Patrick Simon

Economie-Droit Tle STG

Vous avez besoin d'un entraînement efficace et ciblé pour bien préparer l'épreuve d'économie-droit ? La collection Réussir son bac 2012 vous propose une véritable banque de sujets sur tous les thèmes du programme. Les corrigés, détaillés et complets, vous aident à acquérir les bons réf...

Prix : 91.8 DH
Mouvements, N° 60 octobre-décemb : Un climat d'injustice : Crise et inégalites écologiques

Les riches peuvent-ils échapper aux désastres écologiques dont ils sont les premiers contributeurs ? Les pauvres sont-ils condamnés à dégrader l'environnement ? A la différence des dossiers classiques sur les inégalités, celui-ci aborde deux problèmes nouveaux. Le premier est la cosmopolit...

Voir tous les livres de  Patrick Simon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Le contrôle social est une figure ancienne, mais la sophistication des moyens techniques dévolus à la surveillance, l'identification et le suivi des personnes change quelque peu la donne. Plus qu'un raffinement de techniques éprouvées, un saut qualitatif a été opéré avec la biométrie, la vidéosurveillance et la généralisation de fichiers informatisés gardant en mémoire des quantités d'information jusqu'ici parcellisées et peu interconnectées. Le spectre de Big Brother est clairement derrière nous, son futur est notre actualité. Mais les développements de l'intelligence informatisée ne servent pas qu'au contrôle, ils concernent également la mise en place des politiques sociales et la réduction des inégalités. Peut-on trouver un compromis entre savoir et fichage ?