share_book
Envoyer cet article par e-mail

Meurtres au palais

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Meurtres au palais

Meurtres au palais

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Meurtres au palais"

L'adjudant Guarnaccia assiste à la fête du Calcio Storico de Florence, lorsqu'il est entraîné par un étrange personnage jusqu'à une porte menant dans la tour d'un palais. Dans l'une des salles gît le cadavre de son maître, l'époux de la célèbre marquise Ulderighi. Suicide ? Meurtre ? Ou simple accident ? Tous les occupants de la noble demeure, la marquise en tête, aspirent à une conclusion rapide de l'enquête et notre adjudant aurait tout intérêt à valider la thèse de l'accident. Mais l'atmosphère pesante des lieux et la personnalité de ses habitants attirent vite les soupçons de Guarnaccia. Car même s'il risque sa carrière en l'affirmant, il est convaincu que le palais séculaire a été le théâtre d'un acte criminel.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 270  pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.0cm
  • Poids : 181.4g
  • Editeur :   10 X 18 Paru le
  • Collection : Grands détectives
  • ISBN :  226403887X
  • EAN13 :  9782264038876
  • Classe Dewey :  823.914

D'autres livres de Magdalen Nabb

Au nom du sang

Fait divers à Florence : l'ex-mannequin Olivia Birkett, également connue sous le nom de comtesse Brunamonti, vient d'être kidnappée. Séquestrée dans une tente en rase campagne, enchaînée et affamée, elle ignore tout de ses ravisseurs. De son côté, la police, menée par l'adjudant Guarnacc...

Le gentleman florentin

En cette veille de Noël, tout est décidément bien trop calme à la stazione Pitti de Florence... C'est du moins ce que pensait le jeune carabinier Bacci avant qu'un riche Anglais ne soit retrouvé assassiné dans son appartement de la Via Maggio. Chez la victime, son supérieur l'adjudant Guarnac...

Mort d'une poupée japonaise

A Florence, dans le décor majestueux des jardins Boboli, le corps d'une inconnue est retrouvé au fond d'un bassin, parmi les jacinthes d'eau et les poissons rouges. A première vue, le meurtre de cette jeune fille venue apprendre le métier de bottier dans la cité florentine semble banal. Pourtan...

Mort d'un orfèvre

Dans un appartement miteux de la Piazza Santo Spirito, un jeune orfèvre reçoit l'extrême onction avant de prononcer ces mystérieuses paroles : " Ce n'était pas elle ". Les carabiniers appelés sur les lieux concluent rapidement à un suicide. Mais Guarnaccia ne croit pas à cette version. Tandi...

Voir tous les livres de Magdalen Nabb

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'adjudant Guarnaccia assiste à la fête du Calcio Storico de Florence, lorsqu'il est entraîné par un étrange personnage jusqu'à une porte menant dans la tour d'un palais. Dans l'une des salles gît le cadavre de son maître, l'époux de la célèbre marquise Ulderighi. Suicide ? Meurtre ? Ou simple accident ? Tous les occupants de la noble demeure, la marquise en tête, aspirent à une conclusion rapide de l'enquête et notre adjudant aurait tout intérêt à valider la thèse de l'accident. Mais l'atmosphère pesante des lieux et la personnalité de ses habitants attirent vite les soupçons de Guarnaccia. Car même s'il risque sa carrière en l'affirmant, il est convaincu que le palais séculaire a été le théâtre d'un acte criminel.