share_book
Envoyer cet article par e-mail

Deleuze, Derrida : Du danger de penser

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Deleuze, Derrida : Du danger de penser

Deleuze, Derrida : Du danger de penser

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Deleuze, Derrida : Du danger de penser"

    Dans Chaque fois unique, la fin du monde, Derrida écrit : " Je continuerai ou recommencerai à lire Gilles Deleuze pour apprendre, et il me faudra errer tout seul dans ce long entretien que nous devions avoir ensemble. " Cet entretien qui nous manque, se déploie ici, en notes, en marge de deux vies qui maintenant nous font cruellement défaut. Deleuze avait pensé une " différence irréductible à l'opposition dialectique " et Derrida soupçonnait " l'opposition dialectique " comme la " différence irréductible de la pensée ". Était-ce là leur différence ? Avec cet infléchissement complice : leur différence ? L'un partait de Nietzsche, l'autre de Hegel, pour se retrouver peut-être, mais dans quel fleuve, dans quelle lecture et fascination du monde ? Cette confrontation posthume, et cependant textuelle, contextuelle, a été l'occasion, pour l'auteur de cet essai, de rendre hommage à deux grands penseurs qui l'ont émerveillé. Le danger qu'ils ont pris à penser, voilà la merveille.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 188  pages
    • Dimensions :  1.6cmx13.0cmx19.8cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   Editions De La Différence Paru le
    • Collection : Les essais
    • ISBN :  2729118241
    • EAN13 :  9782729118242
    • Classe Dewey :  194
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Dans Chaque fois unique, la fin du monde, Derrida écrit : " Je continuerai ou recommencerai à lire Gilles Deleuze pour apprendre, et il me faudra errer tout seul dans ce long entretien que nous devions avoir ensemble. " Cet entretien qui nous manque, se déploie ici, en notes, en marge de deux vies qui maintenant nous font cruellement défaut. Deleuze avait pensé une " différence irréductible à l'opposition dialectique " et Derrida soupçonnait " l'opposition dialectique " comme la " différence irréductible de la pensée ". Était-ce là leur différence ? Avec cet infléchissement complice : leur différence ? L'un partait de Nietzsche, l'autre de Hegel, pour se retrouver peut-être, mais dans quel fleuve, dans quelle lecture et fascination du monde ? Cette confrontation posthume, et cependant textuelle, contextuelle, a été l'occasion, pour l'auteur de cet essai, de rendre hommage à deux grands penseurs qui l'ont émerveillé. Le danger qu'ils ont pris à penser, voilà la merveille.