share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les malheurs d'Ysengrin

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les malheurs d'Ysengrin

Les malheurs d'Ysengrin

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les malheurs d'Ysengrin"

Samivel empruntant certains thèmes des contes et fabliaux du Moyen-Age connus sous le non de Roman de Renart et en inventant d autres, publie entre 1936 et 1939 une trilogie médiévale composée de trois albums : Goupil, Brun l ours et les Malheurs d Ysengrin. Publiés depuis leur création par les Éditions Delagrave, ils sont rapidement devenus des classiques de l enfance, au même titre que les albums de Benjamin Rabier et ont été réédités jusqu en 2000. Aujourd hui épuisés, ces albums ont marqué les jeunes lecteurs, lesquels, devenus parents à leur tour, les ont fait découvrir à leurs enfants. Les éditions Hoebeke réédite deux de ces ouvrages, Goupil et Les Malheurs d'Ysengrin, d'après les originaux de Samivel. Dans les Malheurs d Ysengrin, écrit en 1939, le pauvre loup Ysengrin continue à mourir de faim et, au long de quatre chapitres, qui sont autant de saisons, il se fait berner par son neveu Goupil. Tant et si bien qu à la fin, il en a perdu ses dents et se trouve obligé de se faire ménestrel pour quémander une pauvre écuelle de soupe. Une véritable découverte et un hommage au talent d'aquarelliste et de coloriste de Samivel.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 38  pages
  • Dimensions :  1.0cmx24.0cmx31.8cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Hoebeke Paru le
  • Collection : JEUNESSE
  • ISBN :  2842303067
  • EAN13 :  9782842303068
  • Classe Dewey :  398

D'autres livres de Samivel

Contes à pics

Depuis sa parution en 1951, Contes à pic est demeuré l'un des livres les plus populaires de la littérature alpine. C'est aussi l'un des plus originaux, car il s'agit bien de contes, genre littéraire particulièrement délicat, précisément parce que l'auteur peut tout s'y permettre... Et Samive...

Voir tous les livres de Samivel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Samivel empruntant certains thèmes des contes et fabliaux du Moyen-Age connus sous le non de Roman de Renart et en inventant d autres, publie entre 1936 et 1939 une trilogie médiévale composée de trois albums : Goupil, Brun l ours et les Malheurs d Ysengrin. Publiés depuis leur création par les Éditions Delagrave, ils sont rapidement devenus des classiques de l enfance, au même titre que les albums de Benjamin Rabier et ont été réédités jusqu en 2000. Aujourd hui épuisés, ces albums ont marqué les jeunes lecteurs, lesquels, devenus parents à leur tour, les ont fait découvrir à leurs enfants. Les éditions Hoebeke réédite deux de ces ouvrages, Goupil et Les Malheurs d'Ysengrin, d'après les originaux de Samivel. Dans les Malheurs d Ysengrin, écrit en 1939, le pauvre loup Ysengrin continue à mourir de faim et, au long de quatre chapitres, qui sont autant de saisons, il se fait berner par son neveu Goupil. Tant et si bien qu à la fin, il en a perdu ses dents et se trouve obligé de se faire ménestrel pour quémander une pauvre écuelle de soupe. Une véritable découverte et un hommage au talent d'aquarelliste et de coloriste de Samivel.