share_book
Envoyer cet article par e-mail

René Fonck (1894 - 1953) : As des as - Visionnaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
René Fonck (1894 - 1953) : As des as - Visionnaire

René Fonck (1894 - 1953) : As des as - Visionnaire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "René Fonck (1894 - 1953) : As des as - Visionnaire"

    Une chape de silence s'est abattue sur un des personnages les plus fascinants de la première guerre mondiale. Le plus brillant chasseur du groupe des Cigognes, l'as des as de tout le camp des Alliés aux 75 victoires homologuées, ruais qui en détient plus probablement 125. Titre de gloire qui lui a valu, avec deux autres Vosgiens, d'être les porte-étendards (lu fabuleux défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Cet as est devenu par la suite un visionnaire implacable qui a parfaitement analysé les ferments de belligérance contenus dans le traité de Versailles, a prévu les échéances fatales et surtout a su dégager les caractéristiques d'un futur conflit, édifier un corps de doctrine et oser préconiser, jusque dans les moindres détails, les moyens pour la France, pays blessé, exposé et numériquement inférieur à son voisin germanique, de compenser cette infériorité. La défaite consommée, cet homme a conservé sa fidélité au vieux chef qui avait su, lors du premier conflit, discerner le rôle essentiel qui reviendrait à l'aviation. Au service de ce chef, il a pu rendre au camp des Alliés un inestimable service en permettant le torpillage du plan hitlérien de traverser l'Espagne, de s'emparer de Gibraltar et d'envahir l'Afrique du Nord dés 1940. Ce Vosgien sorti du rang, auquel ses concitoyens ont conservé toute leur admiration, agace les corps constitués dans titi pays où l'accès aux fonctions de responsabilité est soigneusement balisé et réservé à des élites sorties du sérail. On préfère l'oubli pour ces personnages irritants, sulfureux, qui ont eu raison contre les principes, les règles et les écoles de pensée traditionnelles.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 288  pages
    • Dimensions :  3.4cmx14.6cmx24.0cm
    • Poids : 1161.2g
    • Editeur :   Editions De L'officine Paru le
    • ISBN :  2914614292
    • EAN13 :  9782914614290
    • Classe Dewey :  B
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Une chape de silence s'est abattue sur un des personnages les plus fascinants de la première guerre mondiale. Le plus brillant chasseur du groupe des Cigognes, l'as des as de tout le camp des Alliés aux 75 victoires homologuées, ruais qui en détient plus probablement 125. Titre de gloire qui lui a valu, avec deux autres Vosgiens, d'être les porte-étendards (lu fabuleux défilé de la Victoire du 14 juillet 1919. Cet as est devenu par la suite un visionnaire implacable qui a parfaitement analysé les ferments de belligérance contenus dans le traité de Versailles, a prévu les échéances fatales et surtout a su dégager les caractéristiques d'un futur conflit, édifier un corps de doctrine et oser préconiser, jusque dans les moindres détails, les moyens pour la France, pays blessé, exposé et numériquement inférieur à son voisin germanique, de compenser cette infériorité. La défaite consommée, cet homme a conservé sa fidélité au vieux chef qui avait su, lors du premier conflit, discerner le rôle essentiel qui reviendrait à l'aviation. Au service de ce chef, il a pu rendre au camp des Alliés un inestimable service en permettant le torpillage du plan hitlérien de traverser l'Espagne, de s'emparer de Gibraltar et d'envahir l'Afrique du Nord dés 1940. Ce Vosgien sorti du rang, auquel ses concitoyens ont conservé toute leur admiration, agace les corps constitués dans titi pays où l'accès aux fonctions de responsabilité est soigneusement balisé et réservé à des élites sorties du sérail. On préfère l'oubli pour ces personnages irritants, sulfureux, qui ont eu raison contre les principes, les règles et les écoles de pensée traditionnelles.