share_book
Envoyer cet article par e-mail

La société des socialistes : Le PS aujourd'hui

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La société des socialistes : Le PS aujourd'hui

La société des socialistes : Le PS aujourd'hui

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La société des socialistes : Le PS aujourd'hui"

Avec l'effondrement du PCF, le PS est devenu, à partir des années 1980, le parti pivot de la gauche française. Il peine pourtant à se hisser au rang des principaux partis sociaux-démocrates européens, tant en nombre d'électeurs que de militants. Son image publique est plutôt négative chez les journalistes politiques comme chez les militants de gauche et bon nombre d'intellectuels. Ces représentations sont partagées par de nombreux militants dont la loyauté à l'institution socialiste s'affaiblit. La persistance d'une culture communiste et contestataire, la transformation du PS en parti de gouvernement, n'expliquent pas à elles seules le faible attachement que suscite ce parti. Fortement professionnalisé à la base comme au sommet, entièrement organisé autour de la préparation des échéances électorales, le parti socialiste connaît une rétraction de ses réseaux d'influence et semble incapable de renouveler ses cadres et ses orientations politiques. La société des socialistes apparaît ainsi comme une société de plus en plus fermée sur elle-même, où les enjeux liés à la préservation des positions de pouvoir apparaissent déterminants. Un certain cynisme y est de mise. Ses membres se rassurent en se représentant la société française non plus comme une société de classes, mais d'individus ou, à tout le moins, comme une somme d'intérêts catégoriels auxquels il s'agit de répondre au coup par coup. Le programme a remplacé le projet, tant au niveau local que national. L'engouement récent en faveur de Ségolène Royal est, dans ces conditions, à la fois un révélateur de la perte de confiance dans les dirigeants de ce parti et le symptôme de la faible prégnance des clivages idéologiques en son sein. Ce livre, fondé sur une importante expérience de terrain, explore à la fois ce monde relativement clos qu'est la société des socialistes et les représentations de la société que partagent ou véhiculent ses porte-parole.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 255  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx20.4cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Editions Du Croquant Paru le
  • Collection : Savoir/Agir
  • ISBN :  291496823X
  • EAN13 :  9782914968232
  • Classe Dewey :  320.63
  • Langue : Français

D'autres livres de Rémi Lefebvre

Leçons d'Introduction à la Science politique. Cours complet & Sujets corrigés

Des leçons détaillées et des repères incontournables. Des sujets corrigés, classiques ou difficiles, pour s'entraîner avant l'examen ou le concours. Des sélections de lecture pour aller plus loin. Un index des notions. ...

Les primaires socialistes : La fin du parti militant

Les socialistes ont décidé d'organiser des primaires en octobre 2011 pour désigner leur candidat à l'élection présidentielle. La consultation n'est plus ouverte aux seuls adhérents, comme en 1995 ou en 2006, mais aux électeurs de gauche. Comment le parti d'Epinay en est-il venu à adopter un...

Voir tous les livres de Rémi Lefebvre

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Avec l'effondrement du PCF, le PS est devenu, à partir des années 1980, le parti pivot de la gauche française. Il peine pourtant à se hisser au rang des principaux partis sociaux-démocrates européens, tant en nombre d'électeurs que de militants. Son image publique est plutôt négative chez les journalistes politiques comme chez les militants de gauche et bon nombre d'intellectuels. Ces représentations sont partagées par de nombreux militants dont la loyauté à l'institution socialiste s'affaiblit. La persistance d'une culture communiste et contestataire, la transformation du PS en parti de gouvernement, n'expliquent pas à elles seules le faible attachement que suscite ce parti. Fortement professionnalisé à la base comme au sommet, entièrement organisé autour de la préparation des échéances électorales, le parti socialiste connaît une rétraction de ses réseaux d'influence et semble incapable de renouveler ses cadres et ses orientations politiques. La société des socialistes apparaît ainsi comme une société de plus en plus fermée sur elle-même, où les enjeux liés à la préservation des positions de pouvoir apparaissent déterminants. Un certain cynisme y est de mise. Ses membres se rassurent en se représentant la société française non plus comme une société de classes, mais d'individus ou, à tout le moins, comme une somme d'intérêts catégoriels auxquels il s'agit de répondre au coup par coup. Le programme a remplacé le projet, tant au niveau local que national. L'engouement récent en faveur de Ségolène Royal est, dans ces conditions, à la fois un révélateur de la perte de confiance dans les dirigeants de ce parti et le symptôme de la faible prégnance des clivages idéologiques en son sein. Ce livre, fondé sur une importante expérience de terrain, explore à la fois ce monde relativement clos qu'est la société des socialistes et les représentations de la société que partagent ou véhiculent ses porte-parole.