share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le corps, chemin de Dieu : Les sacrements

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le corps, chemin de Dieu : Les sacrements

Le corps, chemin de Dieu : Les sacrements

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le corps, chemin de Dieu : Les sacrements"

" Corps " et " sacrements ". Entre les deux, une question maîtresse : les sacrements, parce qu'il passent par le " corps " (le corps ecclésial, d'aujourd'hui et d'hier, autant que le corps individuel), ne seraient-ils pas le paradigme même de la communication de Dieu ?. Cela voudrait dire que le plus hautement spirituel de la " grâce " de Dieu peut atteindre l'être humain à travers le plus corporel de sa condition, par les multiples médiations (traditionnelles, institutionnelles, sensibles...) qui constituent leur matière même. Au fond, les sacrements viendraient rappeler que la foi tient les chrétiens au corps, et que, comme le manifestent les démarches corporelles qu'il faut faire pour les célébrer, on ne devient pas chrétiens sans les pieds... Cela n'enlève rien à la haute spiritualité de la foi, ni à la pointe critique que, comme toute discipline théorique, requiert la théologie des sacrements. Cela, en revanche, demande de comprendre autrement une telle spiritualité. Un " autrement " qui reconnaît que la condition humaine " corporelle " est à regarder non pas comme un " obstacle " à constamment dépasser, mais comme le milieu même dans lequel la foi est appelée à s'effectuer en ce qu'elle a de plus vrai.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 421  pages
  • Dimensions :  3.4cmx14.2cmx18.4cm
  • Poids : 480.8g
  • Editeur :   Bayard Jeunesse Paru le
  • Collection : ETUDES ET ESSAI
  • ISBN :  2227481927
  • EAN13 :  9782227481923
  • Classe Dewey :  230
  • Langue : Français

D'autres livres de Louis-Marie Chauvet

Symbole et sacrement

On déplore souvent l'absence d'une théorie générale des sacrements dans la théologie contemporaine. Cet ouvrage vient donc à son heure. Mais il est beaucoup plus qu'un Traité des sacrements. Il s'agit d'une théologie fondamentale de la sacramentalité comme dimension constitutive de l'existe...

Voir tous les livres de Louis-Marie Chauvet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

" Corps " et " sacrements ". Entre les deux, une question maîtresse : les sacrements, parce qu'il passent par le " corps " (le corps ecclésial, d'aujourd'hui et d'hier, autant que le corps individuel), ne seraient-ils pas le paradigme même de la communication de Dieu ?. Cela voudrait dire que le plus hautement spirituel de la " grâce " de Dieu peut atteindre l'être humain à travers le plus corporel de sa condition, par les multiples médiations (traditionnelles, institutionnelles, sensibles...) qui constituent leur matière même. Au fond, les sacrements viendraient rappeler que la foi tient les chrétiens au corps, et que, comme le manifestent les démarches corporelles qu'il faut faire pour les célébrer, on ne devient pas chrétiens sans les pieds... Cela n'enlève rien à la haute spiritualité de la foi, ni à la pointe critique que, comme toute discipline théorique, requiert la théologie des sacrements. Cela, en revanche, demande de comprendre autrement une telle spiritualité. Un " autrement " qui reconnaît que la condition humaine " corporelle " est à regarder non pas comme un " obstacle " à constamment dépasser, mais comme le milieu même dans lequel la foi est appelée à s'effectuer en ce qu'elle a de plus vrai.