share_book
Envoyer cet article par e-mail

Dictionnaire égyptien

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Dictionnaire égyptien

Dictionnaire égyptien

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Dictionnaire égyptien"

Suite logique de la Grammaire égyptienne, le Dictionnaire avait pourtant été commencé après le retour de l'île d'Elbe de Napoléon qui encouragea le jeune Champollion dans son entreprise. Un registre in-quarto de 1818-1819 portait le titre Dictionnaire des hiéroglyphes égyptiens et les signes de ce premier essai étaient presque tous tirés de l'inscription de la fameuse pierre de Rosette. Et cela trois ans avant que son auteur ne découvre, en 1822, le secret des hiéroglyphes. Après cette date le Dictionnaire ne pouvait que s'enrichir, surtout à l'issue du voyage en Egypte en compagnie de l'Italien Rossellini. Parti avec une copie de son manuscrit et aidé par Salvador Cherubini et Lenormand, Champollion ajoutera, tout au long de son périple, de nouveaux signes et de nouveaux exemples. Il mourut prématurément en 1832 alors qu'il achevait la rédaction du Dictionnaire. Le manuscrit composé de feuilles et de cartes fut malencontreusement dispersé et, tout aussi inexplicablement, restitué dans sa presque totalité, en 1840. Pour le publier, malgré ses espoirs, Champollion Figeac, le frère aîné,dut renoncer à la fonte d'un caractère hiéroglyphique et décider que le Dictionnaire serait " autographié, c'est-à-dire entièrement transcrit sur la pierre et imprimé par la presse lithographique ". Ce qui fut fait en 1843 sous le titre Dictionnaire égyptien, en écriture hiéroglyphique, chez Firmin Didot Frères à Paris.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 487  pages
  • Dimensions :  4.2cmx15.8cmx24.0cm
  • Poids : 780.2g
  • Editeur :   Actes Sud Paru le
  • Collection : Coédition Solin
  • ISBN :  2742725474
  • EAN13 :  9782742725472
  • Classe Dewey :  490
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-François Champollion

L'Egypte : Lettres et journaux du voyage (1828-1829)

L'enthousiasme de Jean-François Champollion, savant, explorateur et poète, se retrouve en chacune de ses lettres écrites pendant son voyage en Egypte (1828-1829), rééditées intégralement dans cet album. Cent soixante ans plus tard, Hervé Champollion a suivi le même itinéraire et photograph...

Voir tous les livres de Jean-François Champollion

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Suite logique de la Grammaire égyptienne, le Dictionnaire avait pourtant été commencé après le retour de l'île d'Elbe de Napoléon qui encouragea le jeune Champollion dans son entreprise. Un registre in-quarto de 1818-1819 portait le titre Dictionnaire des hiéroglyphes égyptiens et les signes de ce premier essai étaient presque tous tirés de l'inscription de la fameuse pierre de Rosette. Et cela trois ans avant que son auteur ne découvre, en 1822, le secret des hiéroglyphes. Après cette date le Dictionnaire ne pouvait que s'enrichir, surtout à l'issue du voyage en Egypte en compagnie de l'Italien Rossellini. Parti avec une copie de son manuscrit et aidé par Salvador Cherubini et Lenormand, Champollion ajoutera, tout au long de son périple, de nouveaux signes et de nouveaux exemples. Il mourut prématurément en 1832 alors qu'il achevait la rédaction du Dictionnaire. Le manuscrit composé de feuilles et de cartes fut malencontreusement dispersé et, tout aussi inexplicablement, restitué dans sa presque totalité, en 1840. Pour le publier, malgré ses espoirs, Champollion Figeac, le frère aîné,dut renoncer à la fonte d'un caractère hiéroglyphique et décider que le Dictionnaire serait " autographié, c'est-à-dire entièrement transcrit sur la pierre et imprimé par la presse lithographique ". Ce qui fut fait en 1843 sous le titre Dictionnaire égyptien, en écriture hiéroglyphique, chez Firmin Didot Frères à Paris.