share_book
Envoyer cet article par e-mail

Quai Branly : un miroir aux alouettes ? : A propos d'ethnographie et d'arts premiers

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Quai Branly : un miroir aux alouettes ? : A propos d'ethnographie et d'arts premiers

Quai Branly : un miroir aux alouettes ? : A propos d'ethnographie et d'arts premiers

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Quai Branly : un miroir aux alouettes ? : A propos d'ethnographie et d'arts premiers"

    Suffit-il d'exposer de beaux objets, d'origine surtout rituelle, arrachés à des peuples que l'on a colonisés, pour exprimer la richesse de cultures différentes de la nôtre, à présent obsolètes? André Desvallées s'interroge, à contre-courant, sur la nécessité d'avoir dépouillé le musée de l'Homme pour créer le musée du Quai Branly, en isolant les objets les plus spectaculaires et en abandonnant toutes les collections qui représentaient avec beaucoup plus de détails toutes ces cultures que nous connaissons mal. En une époque où tous les peuples concernés revendiquent la restitution des biens culturels dont ils ont été dépouillés, sont évoquées les principales expériences muséales qui répondent le mieux, surtout à l'étranger, aux revendications identitaires de ces peuples, sans que soient éludés les obstacles auxquels se heurte parfois l'esprit scientifique lorsque, dans l'espace du musée, la religion devient le prolongement naturel des objets exposés.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 198  pages
    • Dimensions :  1.4cmx13.6cmx21.2cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   L'harmattan Paru le
    • Collection : Patrimoines et Sociétés
    • ISBN :  2296062539
    • EAN13 :  9782296062535
    • Classe Dewey :  064
    • Langue : Français

    D'autres livres de André Desvallées

    Dictionnaire encyclopédique de muséologie

    À la confluence de plusieurs sciences sociales, la muséologie interroge le champ muséal : sa richesse et sa diversité, son fonctionnement, les missions et la place du musée dans nos sociétés. Du musée star à la somptueuse architecture au petit musée local, faire-valoir d’une communauté,...

    Voir tous les livres de André Desvallées

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Suffit-il d'exposer de beaux objets, d'origine surtout rituelle, arrachés à des peuples que l'on a colonisés, pour exprimer la richesse de cultures différentes de la nôtre, à présent obsolètes? André Desvallées s'interroge, à contre-courant, sur la nécessité d'avoir dépouillé le musée de l'Homme pour créer le musée du Quai Branly, en isolant les objets les plus spectaculaires et en abandonnant toutes les collections qui représentaient avec beaucoup plus de détails toutes ces cultures que nous connaissons mal. En une époque où tous les peuples concernés revendiquent la restitution des biens culturels dont ils ont été dépouillés, sont évoquées les principales expériences muséales qui répondent le mieux, surtout à l'étranger, aux revendications identitaires de ces peuples, sans que soient éludés les obstacles auxquels se heurte parfois l'esprit scientifique lorsque, dans l'espace du musée, la religion devient le prolongement naturel des objets exposés.