share_book
Envoyer cet article par e-mail

Histoire des peuples de l'Europe centrale

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Histoire des peuples de l'Europe centrale

Histoire des peuples de l'Europe centrale

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Histoire des peuples de l'Europe centrale"

    Les peuples de l'Europe centrale ont partagé tous les grands moments de l'aventure européenne _ féodalité, Réforme et Renaissance, Lumières, révolution libérale et capitalisme. Cet ouvrage voudrait fournir les points de repère de leur histoire millénaire. Une histoire riche en bouleversements politiques _ des Habsbourg aux Ottomans, l'Europe centrale fut souvent dominée par des dynasties étrangères _ et marquée par deux siècles de luttes religieuses. Une histoire que l'on ne peut envisager dans une optique nationale et qu'il faut replacer dans un contexte plus large: les Polonais ne sont devenus une nation qu'après avoir vu disparaître leur Etat en 1795, tandis que les Tchèques n'ont pris conscience de leur spécificité qu'en rejetant une culture allemande qui les avait dominés pendant dix siècles.Ce n'est en effet qu'au lendemain de la Première Guerre mondiale que furent créés de nouveaux Etats dits nationaux ". Mais les vainqueurs ne purent faire coïncider les Etats et les nations: la Tchécoslovaquie était multinationale, la Pologne comptait 33% d'allogènes, et la Hongrie vaincue avait deux millions de Magyars à l'extérieur de ses frontières. Les démocraties formelles qui avaient été instaurées à Budapest, à Varsovie, à Vienne débouchèrent rapidement sur des dictatures. Seule la Tchécoslovaquie se révéla fidèle aux démocraties occidentales, qui l'abandonnèrent aux appétits du IIIe Reich. Le rêve fou de Hitler de construire un " espace vital " pour le peuple allemand entraîna tous les peuples d'Europe centrale dans la Seconde Guerre mondiale.Le sort des armes offrit les peuples " libérés " à la volonté de Staline qui allait faire de l'Europe centrale un glacis de l'URSS. Le réveil des revendications nationales, conjugué au marasme économique des démocraties populaires, conduisit en 1989 aux " révolutions de velours ", sonnant le glas des pouvoirs marxistes.Georges Castellan, professeur émérite de l'Université de Paris III, ancien enseignant à l'INALCO, est l'auteur notamment d'une Histoire des Balkans."

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 528  pages
    • Dimensions :  3.0cmx15.8cmx23.2cm
    • Poids : 780.2g
    • Editeur :   Fayard Paru le
    • ISBN :  2213593019
    • EAN13 :  9782213593012
    • Langue : Français

    D'autres livres de Georges Castellan

    Histoire des Balkans, XIVe-XXe siècle

    De la conquête des Balkans par les Ottomans aux soubresauts de l'éclatement de la Yougoslavie, ce livre retrace de cette région qui fut la poudrière de l'Europe et donne les clés pour comprendre les conflits qui s'y déroulent. Au fil des siècles, une mosaïque de peuples s'y sont mélangés o...

    Voir tous les livres de Georges Castellan

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Les peuples de l'Europe centrale ont partagé tous les grands moments de l'aventure européenne _ féodalité, Réforme et Renaissance, Lumières, révolution libérale et capitalisme. Cet ouvrage voudrait fournir les points de repère de leur histoire millénaire. Une histoire riche en bouleversements politiques _ des Habsbourg aux Ottomans, l'Europe centrale fut souvent dominée par des dynasties étrangères _ et marquée par deux siècles de luttes religieuses. Une histoire que l'on ne peut envisager dans une optique nationale et qu'il faut replacer dans un contexte plus large: les Polonais ne sont devenus une nation qu'après avoir vu disparaître leur Etat en 1795, tandis que les Tchèques n'ont pris conscience de leur spécificité qu'en rejetant une culture allemande qui les avait dominés pendant dix siècles.Ce n'est en effet qu'au lendemain de la Première Guerre mondiale que furent créés de nouveaux Etats dits nationaux ". Mais les vainqueurs ne purent faire coïncider les Etats et les nations: la Tchécoslovaquie était multinationale, la Pologne comptait 33% d'allogènes, et la Hongrie vaincue avait deux millions de Magyars à l'extérieur de ses frontières. Les démocraties formelles qui avaient été instaurées à Budapest, à Varsovie, à Vienne débouchèrent rapidement sur des dictatures. Seule la Tchécoslovaquie se révéla fidèle aux démocraties occidentales, qui l'abandonnèrent aux appétits du IIIe Reich. Le rêve fou de Hitler de construire un " espace vital " pour le peuple allemand entraîna tous les peuples d'Europe centrale dans la Seconde Guerre mondiale.Le sort des armes offrit les peuples " libérés " à la volonté de Staline qui allait faire de l'Europe centrale un glacis de l'URSS. Le réveil des revendications nationales, conjugué au marasme économique des démocraties populaires, conduisit en 1989 aux " révolutions de velours ", sonnant le glas des pouvoirs marxistes.Georges Castellan, professeur émérite de l'Université de Paris III, ancien enseignant à l'INALCO, est l'auteur notamment d'une Histoire des Balkans."