share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le cas Furtwängler : un chef d'orchestre sous le III Reich

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le cas Furtwängler : un chef d'orchestre sous le III Reich

Le cas Furtwängler : un chef d'orchestre sous le III Reich

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le cas Furtwängler : un chef d'orchestre sous le III Reich"

    Wilhelm Furtwängler reste le maître inégalé de la grande tradition musicale allemande, mais son art atteignit toute sa plénitude durant la période noire du nazismeq. Parce qu il refusa de quitter l Allemagne et fut mis à l honneur par les nazis pour lesquels la musique surpassait tous les arts Furtwängler fut accusé d avoir contribué à la propagande et à l esthétisation du régime hitlérien. Pourtant, il n a jamais été inscrit au parti national-socialiste, comme le fut le célèbre Karajan, et autant qu il le put, il protégea les musiciens juifs au sein de l Orchestre Philharmonique de Berlin qu il dirigeait. Certes, il joua maintes fois devant Hitler et ses sbires, mais il chercha, à nombreuses reprises, à marquer ses distances face au régime. Après la guerre, alors même qu il est acquitté par la Commission de dénazification, la réputation sulfureuse de « musicien du diable » ne le quitte pas. Mais qui est donc Furtwängler? Un opportuniste surtout soucieux de sa carrière ? Un résistant de l intérieur ? Cet ouvrage évoque sans à priori le « cas » unique de ce très grand chef d orchestre expliquant ses choix, ses erreurs, ses ambiguïtés et constitue une réflexion approfondie sur les rapports souvent tragiques entre l art et la dictature.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 300  pages
    • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx22.4cm
    • Poids : 358.3g
    • Editeur :   Imago Paru le
    • Collection : IMAGO (EDITIONS
    • ISBN :  2849520691
    • EAN13 :  9782849520697
    • Classe Dewey :  780
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Wilhelm Furtwängler reste le maître inégalé de la grande tradition musicale allemande, mais son art atteignit toute sa plénitude durant la période noire du nazismeq. Parce qu il refusa de quitter l Allemagne et fut mis à l honneur par les nazis pour lesquels la musique surpassait tous les arts Furtwängler fut accusé d avoir contribué à la propagande et à l esthétisation du régime hitlérien. Pourtant, il n a jamais été inscrit au parti national-socialiste, comme le fut le célèbre Karajan, et autant qu il le put, il protégea les musiciens juifs au sein de l Orchestre Philharmonique de Berlin qu il dirigeait. Certes, il joua maintes fois devant Hitler et ses sbires, mais il chercha, à nombreuses reprises, à marquer ses distances face au régime. Après la guerre, alors même qu il est acquitté par la Commission de dénazification, la réputation sulfureuse de « musicien du diable » ne le quitte pas. Mais qui est donc Furtwängler? Un opportuniste surtout soucieux de sa carrière ? Un résistant de l intérieur ? Cet ouvrage évoque sans à priori le « cas » unique de ce très grand chef d orchestre expliquant ses choix, ses erreurs, ses ambiguïtés et constitue une réflexion approfondie sur les rapports souvent tragiques entre l art et la dictature.