share_book
Envoyer cet article par e-mail

Philippe IV le Bel : Et les derniers Capétiens

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Philippe IV le Bel : Et les derniers Capétiens

Philippe IV le Bel : Et les derniers Capétiens

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Philippe IV le Bel : Et les derniers Capétiens"

    Souverain froid, distant, impitoyable, Philippe IV le Bel est à juste titre surnommé " le roi de fer ". Couronné en 1285, il embrasse la destinée d'un royaume de France qui n'a pas encore trouvé ses frontières définitives et dans lequel le pouvoir royal se heurte à d'innombrables résistances. Ainsi s'expliquent les interminables et sanglants conflits de Philippe le Bel contre Edouard Ier d'Angleterre, contre la Flandre et contre le pape Boniface VIII. Confronté à d'importantes difficultés économiques, Philippe IV prit des mesures radicales et impopulaires : spoliations des biens des communautés juives lombardes, manipulations et dévaluations des monnaies. Pourtant, brillant administrateur, il sut mettre en place les structures d'un Etat moderne. La grande affaire des Templiers surtout, laisse de Philippe le Bel l'image d'un monarque cruel, voire criminel. Affaibli par la prétendue malédiction lancée par le grand maître de l'Ordre et touché par le scandale de l'adultère de ses belles-filles, il mourut amer et désabusé dans des conditions mystérieuses. Ses trois fils, qui lui succédèrent sans descendance masculine, laissèrent finalement le trône de France à la dynastie des Valois, entraînant le royaume dans la Guerre de Cent Ans.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 160  pages
    • Dimensions :  0.8cmx12.8cmx22.6cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   Tallandier Paru le
    • Collection : FRANCE ROIS
    • ISBN :  2847343857
    • EAN13 :  9782847343854
    • Langue : Français

    D'autres livres de Sylvie Le Clech

    François 1er : Le roi-chevalier

    Le 14 septembre 1515, sur le champ de bataille de Marignan, François Ie entre dans la légende. Trente-deux ans plus tard, à sa mort, le roi laisse un bilan en demi-teinte : la guerre perpétuelle contre Charles Quint, une cour de France divisée, des peuples mécontents, la montée inquiétante e...

    Voir tous les livres de Sylvie Le Clech

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Souverain froid, distant, impitoyable, Philippe IV le Bel est à juste titre surnommé " le roi de fer ". Couronné en 1285, il embrasse la destinée d'un royaume de France qui n'a pas encore trouvé ses frontières définitives et dans lequel le pouvoir royal se heurte à d'innombrables résistances. Ainsi s'expliquent les interminables et sanglants conflits de Philippe le Bel contre Edouard Ier d'Angleterre, contre la Flandre et contre le pape Boniface VIII. Confronté à d'importantes difficultés économiques, Philippe IV prit des mesures radicales et impopulaires : spoliations des biens des communautés juives lombardes, manipulations et dévaluations des monnaies. Pourtant, brillant administrateur, il sut mettre en place les structures d'un Etat moderne. La grande affaire des Templiers surtout, laisse de Philippe le Bel l'image d'un monarque cruel, voire criminel. Affaibli par la prétendue malédiction lancée par le grand maître de l'Ordre et touché par le scandale de l'adultère de ses belles-filles, il mourut amer et désabusé dans des conditions mystérieuses. Ses trois fils, qui lui succédèrent sans descendance masculine, laissèrent finalement le trône de France à la dynastie des Valois, entraînant le royaume dans la Guerre de Cent Ans.