share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'art du portrait: Histoire, évolution et techniques

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'art du portrait: Histoire, évolution et techniques

L'art du portrait: Histoire, évolution et techniques

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L'art du portrait: Histoire, évolution et techniques"

    Les mythes d'origine des arts font coïncider la naissance du portrait avec le début même de la fabrication des images. Et, de fait, il n’y pas d’époque ou de culture qui n’ait connu une forme de représentation du visage ou du corps restituant en image la présence d’une personne disparue ou absente.  En Occident, comme le montre d’abord cet ouvrage, son succès tient aux légendes et croyances en son rôle double ou de substitut de la personne, susceptible d’assurer la survivance après la mort et le contact avec l’au-delà. Puis viennent les fonctions de représentation dont le portrait a été investi au cours de l’histoire : célébrer la domination sur ses semblables, la présence de l’absent, l’affirmation de soi ou l’introspection. De Titien à Bonnat en passant par Holbein, Rembrandt, Van Dyck, Reynold, Manet ou Van Gogh... Apres cet examen des racines anthropologiques, du rôle social et du statut théorique du portrait, sont examinés d’un point de vue plus formel et iconographique  les différents types de portrait (individuel, officiel, contextuel, en série, de groupe, etc.), puis ses composantes à partir de la composition, du cadrage, de la pose, d’un répertoire de symboles stéréotypés, et enfin ses techniques : autant d’éléments qui concourent aux modes de représentation et aux stratégies d’énonciation, dont la finalité est le rapport particulier instauré avec le spectateur. Cet ouvrage présente ainsi le portrait dans sa diversité, sans se limiter aux oeuvres peintes, avec quelques exemplles du Proche-Orient antiqu ou de l'Afrique actuelle. Il est complété par deux index et une bibliographie.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 336  pages
    • Dimensions :  2.6cmx13.8cmx20.0cm
    • Poids : 680.4g
    • Editeur :   Hazan Paru le
    • Collection : Guide des arts
    • ISBN :  275410559X
    • EAN13 :  9782754105590
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Les mythes d'origine des arts font coïncider la naissance du portrait avec le début même de la fabrication des images. Et, de fait, il n’y pas d’époque ou de culture qui n’ait connu une forme de représentation du visage ou du corps restituant en image la présence d’une personne disparue ou absente.  En Occident, comme le montre d’abord cet ouvrage, son succès tient aux légendes et croyances en son rôle double ou de substitut de la personne, susceptible d’assurer la survivance après la mort et le contact avec l’au-delà. Puis viennent les fonctions de représentation dont le portrait a été investi au cours de l’histoire : célébrer la domination sur ses semblables, la présence de l’absent, l’affirmation de soi ou l’introspection. De Titien à Bonnat en passant par Holbein, Rembrandt, Van Dyck, Reynold, Manet ou Van Gogh... Apres cet examen des racines anthropologiques, du rôle social et du statut théorique du portrait, sont examinés d’un point de vue plus formel et iconographique  les différents types de portrait (individuel, officiel, contextuel, en série, de groupe, etc.), puis ses composantes à partir de la composition, du cadrage, de la pose, d’un répertoire de symboles stéréotypés, et enfin ses techniques : autant d’éléments qui concourent aux modes de représentation et aux stratégies d’énonciation, dont la finalité est le rapport particulier instauré avec le spectateur. Cet ouvrage présente ainsi le portrait dans sa diversité, sans se limiter aux oeuvres peintes, avec quelques exemplles du Proche-Orient antiqu ou de l'Afrique actuelle. Il est complété par deux index et une bibliographie.