share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'Art italien, de la Renaissance à 1905

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'Art italien, de la Renaissance à 1905

L'Art italien, de la Renaissance à 1905

  (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'Art italien, de la Renaissance à 1905"

Deux siècles et demi séparent la révolution picturale opérée par Annibal Carrache et Caravage du mouvement des "Macchiaioli", dont les expérimentations font écho à celles menées par les impressionnistes français. Entre ces événements, l'Italie connaîtra le déclin du maniérisme et l'avènement du baroque, où l'horreur du vide et de la sobriété entraîne la surabondance décorative des églises et des palais, puis le néoclassicisme et le style empire. Les bouleversements économiques et politiques du pays, la venue dans la péninsule de nombreux artistes étrangers, entraînent des changements radicaux. Certaines capitales artistiques traversent d'importantes phases de déclin. La vie de leurs écoles s'en trouve modifiée, Rome focalise désormais toutes les attentions. L'art italien ne cessera de se remettre en question. Au début du Xxe siècle, la photographie, considérée comme l'un des beaux-arts, apportera à son tour de nouvelles représentations du monde. Le présent ouvrage s'ouvre en outre sur l'architecture de la Renaissance, qui nécessitait un traitement à part. --Sandrine Fillipetti

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 616  pages
  • Dimensions :  4.8cmx25.8cmx33.2cm
  • Poids : 4141.3g
  • Editeur :   Citadelle & Mazenod Paru le
  • ISBN :  2850880728
  • EAN13 :  9782850880728
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Morel

Parrainage, mécénat et fondations d'entreprise

Le parrainage (ou sponsoring) poursuit son développement. En une période de crise exceptionnelle, aucune grande compétition sportive n'a disparu et les plus importantes bénéficient toujours du soutien financier conséquent de leurs principaux sponsors. Par ailleurs, mécénat et fondations ...

Prix : 146.3 DH
Pratique des Relations Presse

Parmi les techniques de communication d'entreprises, les relations presse jouent un rôle stratégique croissant dans la politique de communication des entreprises. Cet ouvrage fait le point sur cette technique de communication en pleine évolution et décrit les outils de base nécessaires à une p...

Prix : 326 DH

Dictionnaire de la communication d'entreprise

Dans le domaine de la communication d'entreprise, on constate au quotidien une réelle confusion sur certains termes, auxquels on attribue des sens différents ou bien, à l'inverse on utilise des mots différents pour désigner une même réalité. Par ailleurs les mots anglo-saxons, les mots " fra...

Prix : 199.5 DH
La communication d'entreprise

Exposé clair, concis et précis des concepts de base, définition des mots-clés en fin de chapitre, glossaire, index : cet ouvrage de la collection Explicit porte bien son nom. En format de poche, La Communication d'entreprise offre un concentré d'indications sur les communications externes et i...

Prix : 146.3 DH

Voir tous les livres de Philippe Morel

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Deux siècles et demi séparent la révolution picturale opérée par Annibal Carrache et Caravage du mouvement des "Macchiaioli", dont les expérimentations font écho à celles menées par les impressionnistes français. Entre ces événements, l'Italie connaîtra le déclin du maniérisme et l'avènement du baroque, où l'horreur du vide et de la sobriété entraîne la surabondance décorative des églises et des palais, puis le néoclassicisme et le style empire. Les bouleversements économiques et politiques du pays, la venue dans la péninsule de nombreux artistes étrangers, entraînent des changements radicaux. Certaines capitales artistiques traversent d'importantes phases de déclin. La vie de leurs écoles s'en trouve modifiée, Rome focalise désormais toutes les attentions. L'art italien ne cessera de se remettre en question. Au début du Xxe siècle, la photographie, considérée comme l'un des beaux-arts, apportera à son tour de nouvelles représentations du monde. Le présent ouvrage s'ouvre en outre sur l'architecture de la Renaissance, qui nécessitait un traitement à part. --Sandrine Fillipetti