share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Maître de Petersbourg

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Maître de Petersbourg

Le Maître de Petersbourg

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Maître de Petersbourg"

1. Ce roman de J.M. Coetzee se déroule en Russie, à Saint-Pétersbourg, en 1869. Le personnage central du livre n'est autre que Dostoïevski : un écrivain, un exilé de retour dans un pays où il ne peut plus vivre, un homme seul en proie à la fois aux affres de la création et à un drame personnel. Tout le roman joue sur le rapport subtil et angoissant entre l'écriture et la vie, entre l'invention et le réel - d'autant plus subtil dans ce cas précis que Coetzee a pris pour protagoniste un personnage illustre, en conservant certains éléments authentiques de la vie de Dostoïevski, tout en en transformant d'autres, passés au crible de ses propres hantises. Pathétique, lucide, maladroit et parfois cruel, l'écrivain vieillissant part sur les traces d'un jeune mort, un beau-fils qu'il n'a pas cherché à bien connaître, qu'il a certainement négligé. 2. Dostoïevski est revenu clandestinement à Saint-Pétersbourg, où ses créanciers le recherchent, pour y reprendre les effets de son beau-fils Pavel, dont il vient d'apprendre la mort - officiellement, un suicide. Il s'installe dans l'ancienne chambre de Pavel, chez une séduisante logeuse, Anna, qui vit seule avec sa fille Matriona, âgée de 12 ou 13 ans. Très vite, une relation amoureuse se noue entre Anna et l'écrivain qui entre en contact avec le groupe terroriste que fréquentait Pavel, dirigé par Netchaïev, personnage grossier mais fascinant qui réussit, grâce à son charisme et ses discours grandiloquents, à séduire la petite Matriona. Dostoïevski, que la police tracasse, tente alors de sauver Matriona. En se laissant entraîner par Netchaïev dans les bas-fonds de Pétersbourg, il décoouvre que son beau-fils Pavel n'avait été qu'un être méprisable, tué, peut-être de la main de Netchaïev. Un ouvrage profond, subtil, grave, où l'on retrouve le style austère de Coetzee, mais aussi un univers intérieur trouble et émouvant, porté par des images récurrentes à forte charge sensorielle (le costume du jeune mort, que revêt Dostoïevski comme pour absorber l'âme de Pavel ; la douceur sèche d'Anna opposée à la fluidité fuyante de sa fille ; l'angoisse du dépècement - Orphée, Osiris - opposé à l'espoir vainement poursuivi d'une réunion-rédemption). Un récit captivant qui se lit d'une haleine. Octobre 1869. Un exilé revient à Pétersbourg. Son beau-fils Pavel vient d'être victime d'un accident fatal : il doit reprendre les affaires du jeune mort. Le voyageur est un écrivain nommé Dostoïevski.

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 288  pages
  • Dimensions :  2.0cmx10.8cmx18.0cm
  • Poids : 117.9g
  • Editeur :   Seuil Paru le
  • Collection : Points
  • ISBN :  2020638924
  • EAN13 :  9782020638920

D'autres livres de J. M. Coetzee

Disgrace

David Lurie is hardly the hero of his own life, or anyone else's. At 52, the protagonist of Disgrace is at the end of his professional and romantic game, and seems to be deliberately courting disaster. Long a professor of modern languages at Cape Town University College, he has recently been relegat...

The Nobel Lecture in Literature, 2003

In his acceptance speech for the 2003 Nobel Prize in Literature, J. M. Coetzee delivered an intriguing and enigmatic short story, "He and His Man." The story features Robinson Crusoe, long after his return from the island, reflecting on death and spectacle, writing and allegory, solitude and sociabi...

Foe

A small miracle of a book...of marvellous intricacy and overwhelming power (Washington Post ) A finely honed testament to its author's intelligence, imagination and skill (The New York Times )...

Boyhood: Scenes from Provincial Life

?The best description of a childhood I have ever read.? -- The Times ?As funny, cruel and terrifying as life itself. It is also intense and elegant, clearly the product of the complex, subtle imagination which shapes Coetzee?s outstanding fiction? As austerely beautiful as would be expected of Coetz...

Voir tous les livres de J. M. Coetzee

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

1. Ce roman de J.M. Coetzee se déroule en Russie, à Saint-Pétersbourg, en 1869. Le personnage central du livre n'est autre que Dostoïevski : un écrivain, un exilé de retour dans un pays où il ne peut plus vivre, un homme seul en proie à la fois aux affres de la création et à un drame personnel. Tout le roman joue sur le rapport subtil et angoissant entre l'écriture et la vie, entre l'invention et le réel - d'autant plus subtil dans ce cas précis que Coetzee a pris pour protagoniste un personnage illustre, en conservant certains éléments authentiques de la vie de Dostoïevski, tout en en transformant d'autres, passés au crible de ses propres hantises. Pathétique, lucide, maladroit et parfois cruel, l'écrivain vieillissant part sur les traces d'un jeune mort, un beau-fils qu'il n'a pas cherché à bien connaître, qu'il a certainement négligé. 2. Dostoïevski est revenu clandestinement à Saint-Pétersbourg, où ses créanciers le recherchent, pour y reprendre les effets de son beau-fils Pavel, dont il vient d'apprendre la mort - officiellement, un suicide. Il s'installe dans l'ancienne chambre de Pavel, chez une séduisante logeuse, Anna, qui vit seule avec sa fille Matriona, âgée de 12 ou 13 ans. Très vite, une relation amoureuse se noue entre Anna et l'écrivain qui entre en contact avec le groupe terroriste que fréquentait Pavel, dirigé par Netchaïev, personnage grossier mais fascinant qui réussit, grâce à son charisme et ses discours grandiloquents, à séduire la petite Matriona. Dostoïevski, que la police tracasse, tente alors de sauver Matriona. En se laissant entraîner par Netchaïev dans les bas-fonds de Pétersbourg, il décoouvre que son beau-fils Pavel n'avait été qu'un être méprisable, tué, peut-être de la main de Netchaïev. Un ouvrage profond, subtil, grave, où l'on retrouve le style austère de Coetzee, mais aussi un univers intérieur trouble et émouvant, porté par des images récurrentes à forte charge sensorielle (le costume du jeune mort, que revêt Dostoïevski comme pour absorber l'âme de Pavel ; la douceur sèche d'Anna opposée à la fluidité fuyante de sa fille ; l'angoisse du dépècement - Orphée, Osiris - opposé à l'espoir vainement poursuivi d'une réunion-rédemption). Un récit captivant qui se lit d'une haleine. Octobre 1869. Un exilé revient à Pétersbourg. Son beau-fils Pavel vient d'être victime d'un accident fatal : il doit reprendre les affaires du jeune mort. Le voyageur est un écrivain nommé Dostoïevski.