share_book
Envoyer cet article par e-mail

La femme du Directoire au 1er Empire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La femme du Directoire au 1er Empire

La femme du Directoire au 1er Empire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "La femme du Directoire au 1er Empire"

Au sortir de la Révolution française, un vent de liberté souffle sur la société et les moeurs des français. Les Merveilleuses, figures emblématiques du Directoire, affichent leur mode de vie, libre jusque dans leur costume. La mode rompt alors radicalement avec les pratiques antérieures, libérant le corps de la femme tout en répondant à une nouvelle esthétique. Viennent ensuite le Consulat et l'Empire, qui posent les bases d'un nouvel ordre social, réaffirmant la place de la femme au sein du foyer. Après les tenues légères à l'antique, Bonaparte demande à Joséphine de se couvrir : l'heure est maintenant à la décence. Une fois encore, la mode reflète l'évolution de la société: le statut des femmes, l'hygiène et la beauté, le luxe et l'artisanat, la politique et le commerce - quelques thèmes que l'étude du vêtement féminin permet d'aborder. Illustré par des costumes reconstitués, des documents et accessoires d'époque, cet ouvrage trace le portrait de personnages aussi divers que la bourgeoise, l'artiste, la prostituée, la Merveilleuse ou l'impératrice.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 119  pages
  • Dimensions :  1.0cmx18.8cmx27.6cm
  • Poids : 440.0g
  • Editeur :   Editions Errance Paru le
  • Collection : Histoire Vivante
  • ISBN :  2877724107
  • EAN13 :  9782877724104
  • Langue : Français

D'autres livres de Nathalie Harran

La Femme sous le Second Empire

Emblématique du vêtement féminin sous le Second Empire, la crinoline est également symbole de modernité. Alors que le chemin de fer transporte les voyageurs vers de nouveaux horizons, les idées et les modes se diffusent à un rythme enlevé tout en s'adaptant au mode de vie des femmes. Fruit d...

Voir tous les livres de Nathalie Harran

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Au sortir de la Révolution française, un vent de liberté souffle sur la société et les moeurs des français. Les Merveilleuses, figures emblématiques du Directoire, affichent leur mode de vie, libre jusque dans leur costume. La mode rompt alors radicalement avec les pratiques antérieures, libérant le corps de la femme tout en répondant à une nouvelle esthétique. Viennent ensuite le Consulat et l'Empire, qui posent les bases d'un nouvel ordre social, réaffirmant la place de la femme au sein du foyer. Après les tenues légères à l'antique, Bonaparte demande à Joséphine de se couvrir : l'heure est maintenant à la décence. Une fois encore, la mode reflète l'évolution de la société: le statut des femmes, l'hygiène et la beauté, le luxe et l'artisanat, la politique et le commerce - quelques thèmes que l'étude du vêtement féminin permet d'aborder. Illustré par des costumes reconstitués, des documents et accessoires d'époque, cet ouvrage trace le portrait de personnages aussi divers que la bourgeoise, l'artiste, la prostituée, la Merveilleuse ou l'impératrice.