share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lady Chatterley et l'homme des bois

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lady Chatterley et l'homme des bois

Lady Chatterley et l'homme des bois

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Lady Chatterley et l'homme des bois"

    D. H. Lawrence écrivit trois fois son dernier livre, L'Amant de lady Chatterley. La troisième version, que le public connaît, est caractérisée par sa fin optimiste : les deux amants pourront se marier puisque les obstacles sociaux (différence de classe et de culture) apparaissent de moins en moins infranchissables. Lady Chatterley et l'homme des bois, la deuxième version, peut surprendre le lecteur, qui ne reconnaîtra aucun des trois protagonistes, pas même lady Chatterley qui est plus " femme, moins cérébrale " et qui vit avec le garde-chasse sa première expérience véritable de l'amour. Sir Clifford est un intellectuel un peu snob. Quant à Parkin, le garde-chasse, c'est un être parfaitement inculte qui prête un peu à sourire avec sa petite taille et sa grosse moustache rousse. Ce n'est qu'à la longue que " Connie " Chatterley s'attachera à cet homme ombrageux, vulnérable, taciturne, et sera sensible à son charme " sauvage ", à sa délicatesse, à sa tendresse infinie. Une autre différence fondamentale réside dans l'importance, le caractère proprement " envahissant " du cadre végétal où vit Parkin : cette forêt avec laquelle il fait corps. Ici, " l'amour plus fort que toutes les barrières " n'est pas encore une thèse, mais il est un thème, amplement et chaleureusement développé, où le souffle prodigieux de D. H. Lawrence se déploie avec une liberté souveraine.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 530  pages
    • Dimensions :  3.0cmx14.0cmx20.6cm
    • Poids : 1701.0g
    • Editeur :   Gallimard Paru le
    • Collection : Monde Entier
    • ISBN :  2070295966
    • EAN13 :  9782070295968
    • Langue : Français

    D'autres livres de David Herbert Lawrence

    Psychanalyse et inconscient

    Comment Lawrence appréhende-t-il la psychanalyse ? Qu'est-ce que sa posture envers le savoir freudien révèle de sa propre vision ? En bref, que lui veut-il ? Tel est en effet Lawrence : un chevalier de l'Apocalypse combiné à un autodidacte appliqué. Confronté à la psychanalyse, il commence p...

    Femmes amoureuses

    En janvier 1920, alors que L'Arc-en-ciel, son quatrième roman a été interdit par la censure dès sa parution et qu'il n'a toujours pas réussi à publier le livre qui sera unanimement reconnu comme son chef-d'oeuvre, Femmes amoureuses, terminé depuis 1917, Lawrence écrit à l'éditeur Martin Se...

    Prix : 132 DH

    Voir tous les livres de David Herbert Lawrence

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    D. H. Lawrence écrivit trois fois son dernier livre, L'Amant de lady Chatterley. La troisième version, que le public connaît, est caractérisée par sa fin optimiste : les deux amants pourront se marier puisque les obstacles sociaux (différence de classe et de culture) apparaissent de moins en moins infranchissables. Lady Chatterley et l'homme des bois, la deuxième version, peut surprendre le lecteur, qui ne reconnaîtra aucun des trois protagonistes, pas même lady Chatterley qui est plus " femme, moins cérébrale " et qui vit avec le garde-chasse sa première expérience véritable de l'amour. Sir Clifford est un intellectuel un peu snob. Quant à Parkin, le garde-chasse, c'est un être parfaitement inculte qui prête un peu à sourire avec sa petite taille et sa grosse moustache rousse. Ce n'est qu'à la longue que " Connie " Chatterley s'attachera à cet homme ombrageux, vulnérable, taciturne, et sera sensible à son charme " sauvage ", à sa délicatesse, à sa tendresse infinie. Une autre différence fondamentale réside dans l'importance, le caractère proprement " envahissant " du cadre végétal où vit Parkin : cette forêt avec laquelle il fait corps. Ici, " l'amour plus fort que toutes les barrières " n'est pas encore une thèse, mais il est un thème, amplement et chaleureusement développé, où le souffle prodigieux de D. H. Lawrence se déploie avec une liberté souveraine.