share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Théâtre des opérations

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Théâtre des opérations

Le Théâtre des opérations

  (Auteur)


Prix : 95,00 DH TTC


En stock.
Commandez vite, il ne reste  qu'1 exemplaire !
Date de livraison estimée le mercredi 14 décembre 2016.

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le Théâtre des opérations "

" Imperceptiblement, ce qui ne fut qu'une poignée de notes éparses rassemblées à la va-vite dans un fichier de mon ordinateur devint un " bazar du XXe siècle " dont l'origine fonctionnelle venait d'un besoin à peine conscient de mettre un peu d'ordre clans le chaos naissant de mes ouvrages, d'élaborer secrètement un travail de taupe dont la partition serait remise à un plus tard indéfini au cours du prochain siècle, et ainsi de m'engager dans la voie d'une discipline quotidienne, plus toxique encore que les toxiques dont je m'empoisonne la cervelle, discipline rigoureuse dont ne m'apparaît que plus tard, bien plus tard, à l'Heure où j'écris ces lignes, à quel point elle m'est devenue nécessaire, à quel point elle menace mes propres faiblesses, exige de moi une éthique de la mesure des horizons esthétiques que j'essaie péniblement de dégager : une éthique de la lame, donc, la recherche d'une cohérence entre l'arme et l'organe, comme la fulgurance d'un sabre mise au service d'un désordre baroque, c'est-à-dire de ce méta-ordre qui surgit de la saturation et de la prolifération. "

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 708 pages
  • Dimensions :  2.7cmx10.6cmx17.8cm
  • Poids : 340.2g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070421147
  • EAN13 :  9782070421145
  • Classe Dewey :  848.914 03
  • Langue : Français

D'autres livres de Maurice G. Dantec

Les Racines du mal

Andreas Schaltzmann est persuadé que les habitants de la planète Vega sont installés dans son quartier, à Vitry-sur-Seine, et étendent leurs ramifications jusqu'aux plus hautes sphères de l'État. Paranoïaque, l'homme décide de vider ses comptes en banque et ses chargeurs de revolvers ; ...

Artefact

Deux tours américaines fracassées par le ciel, une mystérieuse valise violette dans les mains d'un homme libre, un tueur impitoyable prétendant être le frère du Diable et diffusant ses propres crimes sous les yeux du monde entier : trois fictions qui n'en font qu'une pour en apprendre plus sur...

Babylon babies

En 2013, le monde est en flammes, rongé par les nationalismes, les apprentis sorciers, les marchands d'armes, les nouvelles guerres, les mafias, les sectes... Le mercenaire érudit Hugo Cornelius Toorop doit convoyer à Montréal une jeune fille, Marie Zorn. Pour cet aventurier qui a survécu à la...

Villa Vortex

11 septembre 2001, un nouveau monde commence "car la destruction n'est pas un point final mais un préliminaire". Kernal, le flic narrateur de Villa Vortex, meurt quelques jours après ce commencement, tué par l'explosion d'une bombe posée sous son bureau et nous raconte en 800 pages la fin des te...

Voir tous les livres de Maurice G. Dantec

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

" Imperceptiblement, ce qui ne fut qu'une poignée de notes éparses rassemblées à la va-vite dans un fichier de mon ordinateur devint un " bazar du XXe siècle " dont l'origine fonctionnelle venait d'un besoin à peine conscient de mettre un peu d'ordre clans le chaos naissant de mes ouvrages, d'élaborer secrètement un travail de taupe dont la partition serait remise à un plus tard indéfini au cours du prochain siècle, et ainsi de m'engager dans la voie d'une discipline quotidienne, plus toxique encore que les toxiques dont je m'empoisonne la cervelle, discipline rigoureuse dont ne m'apparaît que plus tard, bien plus tard, à l'Heure où j'écris ces lignes, à quel point elle m'est devenue nécessaire, à quel point elle menace mes propres faiblesses, exige de moi une éthique de la mesure des horizons esthétiques que j'essaie péniblement de dégager : une éthique de la lame, donc, la recherche d'une cohérence entre l'arme et l'organe, comme la fulgurance d'un sabre mise au service d'un désordre baroque, c'est-à-dire de ce méta-ordre qui surgit de la saturation et de la prolifération. "