share_book
Envoyer cet article par e-mail

El Buscon la Vie de l'Aventurier Don Pablos de Segovie

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
El Buscon la Vie de l'Aventurier Don Pablos de Segovie

El Buscon la Vie de l'Aventurier Don Pablos de Segovie

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "El Buscon la Vie de l'Aventurier Don Pablos de Segovie"

    Francisco Gomez de Quevedo y Villegas (1580-1645), écrivain, pamphlétaire et homme de pouvoir rompu aux intrigues de la Cour d'Espagne, se lance en 1605 (année de publication du premier volume de Don Quichotte) dans la rédaction d'El Buscon, ouvrage considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre du roman picaresque. Achevé en 1622, le livre attendra encore trois ans avant de paraître dans une version expurgée, Quevedo redoutant les foudres de l'Inquisition à juste titre d'ailleurs puisqu'elles s'abattront sur son roman en 1631. Dans une veine réaliste éloignée des préciosités en vogue chez les épigones de Luis de Gongora, El Buscon poursuit l'oeuvre de salut public entreprise par Quevedo, qui aura pourfendu sa vie durant l'affaissement moral de ses contemporains, rongés par l'ambition et obsédés par le gain. Préférant user d'effets qui empruntent à la farce rabelaisienne plutôt qu'aux pesanteurs du didactisme, Quevedo offre ici un roboratif « portrait du vaurien en jeune homme ». Né de parents aux moeurs dévoyées, Don Pablos, figure centrale du récit, fait l'apprentissage de toutes les bassesses et saura trouver, dans chacune des chausse-trappes où la vie le mène, l'énergie pour devenir un picaro d'un genre nouveau, volontiers escroc et toujours guidé par une ironie mordante. Servi par la traduction exemplaire de Rétif de la Bretonne, ce roman reste sans conteste l'un des sommets de la littérature espagnole. Jorge Luis Borges écrivait à propos de son auteur : « Comme Joyce, comme Goethe, comme Shakespeare, comme Dante, comme aucun autre écrivain, Francisco de Quevedo est moins un homme qu'une vaste et complexe littérature. »

    Détails sur le produit

    • Reliure : Poche
    • 208  pages
    • Dimensions :  2.0cmx11.2cmx16.6cm
    • Poids : 199.6g
    • Editeur :   Sillage Paru le
    • ISBN :  2916266186
    • EAN13 :  9782916266183
    • Classe Dewey :  863
    • Langue : Français

    D'autres livres de Francisco De Quevedo

    Heurs et malheurs du trou du cul

    " Le trou du cul est plus nécessaire que les yeux ; car sans les yeux on peut vivre, mais sans trou au cul, ni vivre ni mourir. ". ...

    Songes et Discours

    Voici, pour le lecteur français, la première occasion depuis le dix-septième siècle de se mesurer avec Les Songes et discours de Quevedo.Le Siècle d'or touche à sa fin. Nature inquiète, turbulente, volontiers querelleuse, Quevedo est ce témoin à charge qui peint dans les Songes et discours ...

    La vie du truand Don Pablos de Ségovie, vagabond exemplaire et modèle des filous

    Fils de coquin, coquin lui-même et frotté à plus coquin que lui, Don Pablos de Ségovie va tenter de se faire une place dans la cité. Quevedo nous décrit les mésaventures souvent cruelles, toujours cocasses, de ce garçon confronté aux impossibilités d’une ascension sociale. Ce faisant, il...

    Voir tous les livres de Francisco De Quevedo

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Francisco Gomez de Quevedo y Villegas (1580-1645), écrivain, pamphlétaire et homme de pouvoir rompu aux intrigues de la Cour d'Espagne, se lance en 1605 (année de publication du premier volume de Don Quichotte) dans la rédaction d'El Buscon, ouvrage considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre du roman picaresque. Achevé en 1622, le livre attendra encore trois ans avant de paraître dans une version expurgée, Quevedo redoutant les foudres de l'Inquisition à juste titre d'ailleurs puisqu'elles s'abattront sur son roman en 1631. Dans une veine réaliste éloignée des préciosités en vogue chez les épigones de Luis de Gongora, El Buscon poursuit l'oeuvre de salut public entreprise par Quevedo, qui aura pourfendu sa vie durant l'affaissement moral de ses contemporains, rongés par l'ambition et obsédés par le gain. Préférant user d'effets qui empruntent à la farce rabelaisienne plutôt qu'aux pesanteurs du didactisme, Quevedo offre ici un roboratif « portrait du vaurien en jeune homme ». Né de parents aux moeurs dévoyées, Don Pablos, figure centrale du récit, fait l'apprentissage de toutes les bassesses et saura trouver, dans chacune des chausse-trappes où la vie le mène, l'énergie pour devenir un picaro d'un genre nouveau, volontiers escroc et toujours guidé par une ironie mordante. Servi par la traduction exemplaire de Rétif de la Bretonne, ce roman reste sans conteste l'un des sommets de la littérature espagnole. Jorge Luis Borges écrivait à propos de son auteur : « Comme Joyce, comme Goethe, comme Shakespeare, comme Dante, comme aucun autre écrivain, Francisco de Quevedo est moins un homme qu'une vaste et complexe littérature. »