share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les loges de Raphaël : Chef-d'oeuvre de l'ornement au Vatican

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les loges de Raphaël : Chef-d'oeuvre de l'ornement au Vatican

Les loges de Raphaël : Chef-d'oeuvre de l'ornement au Vatican

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Les loges de Raphaël : Chef-d'oeuvre de l'ornement au Vatican"

    Les Loges de Raphaël sont le chef-d'oeuvre de l'art ornemental en Occident, celui dont l'influence a été la plus profonde. Dans cette galerie destinée aux moments de loisir du pape Léon X qui y recevait ses visiteurs, Raphaël a fait revivre les grands décors de l'Antiquité romaine. S'inspirant de sculptures, de reliefs monumentaux, de marbres précieux et de petits objets - monnaies, médailles et pierres gravées - très prisés de son temps, Raphaël a aussi travaillé à partir des stucs que les artistes allaient copier dans les entrées du Colisée et surtout des peintures, pleines de fantaisie, qui venaient d'être découvertes dans la Domus Aurea de Néron - ces peintures doivent leur nom de " grotesques " au fait qu'elles se trouvaient sous terre et que ceux qui allaient les voir avaient l'impression de descendre dans des grottes. Les Loges, à l'inverse, qui dominent Rome, s'ouvraient alors à l'air libre ; Raphaël y a représenté, outre quantité d'animaux - en particulier des oiseaux -, des festons de fruits, de fleurs et de légumes luxuriants qui se détachent en trompe-l'oeil sur le ciel bleu : au retour à l'antique se joint le triomphe de la nature. Un thème religieux, cependant, était indispensable dans ces Loges vaticanes : les voûtes sont décorées d'épisodes remarquables de l'Ancien et du Nouveau Testament, principalement ceux où, grâce à leurs vertus et à la protection de Dieu, les héros sortent victorieux de leurs aventures. Dans ce cycle, appelé par la suite la Bible de Raphaël, l'artiste s'inspire encore de l'antique, mais exploite également l'art paléochrétien et médiéval pour retrouver la simplicité de l'Église primitive, créant un récit tellement limpide qu'il semble presque relever de l'art populaire. Pour réaliser cet immense ensemble, Raphaël s'est appuyé sur les nombreux élèves qu'il avait réunis dans son atelier, réussissant le miracle de leur transmettre les secrets de son art. A côté de ceux qui sont bien connus - pour les décors, Giovanni da Udine, pour la Bible, Giulio Romano, Giovanfrancesco Penni, Perin del Vaga et Polidoro da Caravaggio -, bien d'autres y ont pris part, dont un Français installé en Italie, Guglielmo di Marcillat, et deux grands Espagnols alors en voyage d'apprentissage, Alonso Berruguete et Pedro Machuca. Dès leur achèvement, en 1519, les Loges ont suscité un enthousiasme unanime pour connaître leur apogée à la fin du XVIIIe siècle, quand Catherine II en fit faire une copie grandeur nature à Saint-Pétersbourg, mais le souvenir de cet ensemble exceptionnel est resté encore vif pendant longtemps, jusque dans les couloirs du Capitole, à Washington.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 351  pages
    • Dimensions :  3.8cmx25.2cmx33.8cm
    • Poids : 2998.2g
    • Editeur :   Hazan Paru le
    • Collection : Beaux Arts
    • ISBN :  2754102949
    • EAN13 :  9782754102940
    • Classe Dewey :  759.5
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Les Loges de Raphaël sont le chef-d'oeuvre de l'art ornemental en Occident, celui dont l'influence a été la plus profonde. Dans cette galerie destinée aux moments de loisir du pape Léon X qui y recevait ses visiteurs, Raphaël a fait revivre les grands décors de l'Antiquité romaine. S'inspirant de sculptures, de reliefs monumentaux, de marbres précieux et de petits objets - monnaies, médailles et pierres gravées - très prisés de son temps, Raphaël a aussi travaillé à partir des stucs que les artistes allaient copier dans les entrées du Colisée et surtout des peintures, pleines de fantaisie, qui venaient d'être découvertes dans la Domus Aurea de Néron - ces peintures doivent leur nom de " grotesques " au fait qu'elles se trouvaient sous terre et que ceux qui allaient les voir avaient l'impression de descendre dans des grottes. Les Loges, à l'inverse, qui dominent Rome, s'ouvraient alors à l'air libre ; Raphaël y a représenté, outre quantité d'animaux - en particulier des oiseaux -, des festons de fruits, de fleurs et de légumes luxuriants qui se détachent en trompe-l'oeil sur le ciel bleu : au retour à l'antique se joint le triomphe de la nature. Un thème religieux, cependant, était indispensable dans ces Loges vaticanes : les voûtes sont décorées d'épisodes remarquables de l'Ancien et du Nouveau Testament, principalement ceux où, grâce à leurs vertus et à la protection de Dieu, les héros sortent victorieux de leurs aventures. Dans ce cycle, appelé par la suite la Bible de Raphaël, l'artiste s'inspire encore de l'antique, mais exploite également l'art paléochrétien et médiéval pour retrouver la simplicité de l'Église primitive, créant un récit tellement limpide qu'il semble presque relever de l'art populaire. Pour réaliser cet immense ensemble, Raphaël s'est appuyé sur les nombreux élèves qu'il avait réunis dans son atelier, réussissant le miracle de leur transmettre les secrets de son art. A côté de ceux qui sont bien connus - pour les décors, Giovanni da Udine, pour la Bible, Giulio Romano, Giovanfrancesco Penni, Perin del Vaga et Polidoro da Caravaggio -, bien d'autres y ont pris part, dont un Français installé en Italie, Guglielmo di Marcillat, et deux grands Espagnols alors en voyage d'apprentissage, Alonso Berruguete et Pedro Machuca. Dès leur achèvement, en 1519, les Loges ont suscité un enthousiasme unanime pour connaître leur apogée à la fin du XVIIIe siècle, quand Catherine II en fit faire une copie grandeur nature à Saint-Pétersbourg, mais le souvenir de cet ensemble exceptionnel est resté encore vif pendant longtemps, jusque dans les couloirs du Capitole, à Washington.