share_book
Envoyer cet article par e-mail

Apocalypse du désir

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Apocalypse du désir

Apocalypse du désir

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Apocalypse du désir"

Aux abords des ruines du désir, l'auteur entend le galop des quatre chevaux de l'Apocalypse de saint Jean. Sa réponse n'est pas le désespoir, pas plus que le désastre n'est le dernier mot du texte de Jean. Mais il a fallu d'abord déblayer les ruines. En métaphysique, déblayer c'est reconnaître, faire reconnaître. Ainsi, l'auteur démasque-t-il les effets mortifères de l'idéalisme des " Lumières ", de la psychanalyse, des " machines désirantes " de Deleuze. Après avoir montré comment le désir s'est " dévoilé " dans trois siècles d'erreurs théoriques et pratiques, l'auteur restaure, ré-instaure un libre arbitre dont le christianisme a seul compris la tragédie et la gloire. Réunissant à cette fin les Pères de l'Eglise et les modernes comme Kierkegaard (et même, sur de rares points de convergence, Heidegger), il désigne enfin l'espérance, fondamentale et constitutive, de tout désir. Fondée sur la foi en la révélation chrétienne et l'idée proprement catholique de la personne à l'image de Dieu, voici une métaphysique permettant à l'homme qui a reconnu son origine surnaturelle d'accéder à une authentique délivrance.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 432  pages
  • Dimensions :  3.0cmx15.4cmx23.6cm
  • Poids : 639.6g
  • Editeur :   Cerf Paru le
  • Collection : Philosophie
  • ISBN :  2204088706
  • EAN13 :  9782204088701
  • Classe Dewey :  233
  • Langue : Français

D'autres livres de Pierre Boutang

La guerre de six jours

« La couronne du Saint Empire portait l effigie de David et celle de Salomon, la politique de nos rois en France avant Bossuet, de l aveu même de Machiavel était "tirée de l écriture sainte", et les nations, jusque dans l hérésie jacobine et révolutionnaire, imitaient un dialogue immortel...

La Source sacrée, tome 2 : Les Abeilles de Delphes

La source sacrée est celle où les abeilles de Delphes vont puiser quelques gouttes d'une transparence parfaite. C'est à cette même quête que nous convie Pierre Boutang dans ce recueil critique inédit, qui rassemble des articles publiés dans les années cinquante et soixante. Ici encore, il je...

Voir tous les livres de Pierre Boutang

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Aux abords des ruines du désir, l'auteur entend le galop des quatre chevaux de l'Apocalypse de saint Jean. Sa réponse n'est pas le désespoir, pas plus que le désastre n'est le dernier mot du texte de Jean. Mais il a fallu d'abord déblayer les ruines. En métaphysique, déblayer c'est reconnaître, faire reconnaître. Ainsi, l'auteur démasque-t-il les effets mortifères de l'idéalisme des " Lumières ", de la psychanalyse, des " machines désirantes " de Deleuze. Après avoir montré comment le désir s'est " dévoilé " dans trois siècles d'erreurs théoriques et pratiques, l'auteur restaure, ré-instaure un libre arbitre dont le christianisme a seul compris la tragédie et la gloire. Réunissant à cette fin les Pères de l'Eglise et les modernes comme Kierkegaard (et même, sur de rares points de convergence, Heidegger), il désigne enfin l'espérance, fondamentale et constitutive, de tout désir. Fondée sur la foi en la révélation chrétienne et l'idée proprement catholique de la personne à l'image de Dieu, voici une métaphysique permettant à l'homme qui a reconnu son origine surnaturelle d'accéder à une authentique délivrance.