share_book
Envoyer cet article par e-mail

Un homme singulier Charles Baudelaire

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Un homme singulier Charles Baudelaire

Un homme singulier Charles Baudelaire

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Un homme singulier Charles Baudelaire"

Singulier, Charles Baudelaire l'était à plus d'un titre. Personnage complexe, malheureux, on verra qu'en le débarrassant de sa légende, qu'il s'est plu lui-même à construire, Madeleine Lazard nous le rend proche et attachant. Le contraste entre l'inadaptation sociale de l'homme, son impécuniosité quasi permanente et traumatisante, et l'oeuvre considérable du poète qui a ouvert les portes de la modernité est saisissant. L'histoire de ses relations avec sa famille, et particulièrement avec sa mère, met en lumière l'opposition de deux mondes, celui des " bourgeois ", qu'il haïssait, représenté par son brillant beau-père, général et ambassadeur, et celui qu'il s'était forgé, le monde de la littérature, de la poésie et de l'art sous toutes ses formes. Bien peu, parmi ses contemporains, devinèrent l'exceptionnelle grandeur de l'homme ; raison de plus pour que justice soit rendue à ceux qui l'ont reconnu, soutenu, et aidé jusqu'à la fin, comme son éditeur Poulet-Malassis, son ami Charles Asselineau et quelques autres.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 332  pages
  • Dimensions :  2.8cmx14.0cmx20.4cm
  • Poids : 399.2g
  • Editeur :   Arléa Paru le
  • Collection : LITT. GENERALE
  • ISBN :  286959870X
  • EAN13 :  9782869598706
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Madeleine Lazard

Rabelais l'humaniste

Publié initialement par Hachette-Littératures en 1993, ce livre est une bonne synthèse des études rabelaisiennes récentes. Nourri autant des hypothèses interprétatives de Bakhtine ou de Lucien Febvre que des analyses stylistiques de Léo Spitzer ou Jean Paris, ce livre propose un Rabelais ...

Michel de Montaigne

Montaigne est l'homme d'un seul livre, Les Essais. Mais un livre unique dans la littérature française et dont le succès a traversé les siècles. A la multiplicité des interprétations auxquelles il a prêté correspond la diversité des images que se sont faites de sa personne des générations...

Colette

Colette (1873-1954) qui signa d'abord " Gabrielle Colette ", puis " Colette Willy ", puis " Colette Jouvenel ", puis " Colette ", qui aurait pu signer " Colette Goudeket " et ne le fit jamais, a été l'un des écrivains les plus célèbres et les plus admirés de son temps. Elle a séduit les publi...

Rabelais l'humaniste

Publié initialement par Hachette-Littératures en 1993, ce livre est une bonne synthèse des études rabelaisiennes récentes. Nourri autant des hypothèses interprétatives de Bakhtine ou de Lucien Febvre que des analyses stylistiques de Léo Spitzer ou Jean Paris, ce livre propose un Rabelais ér...

Voir tous les livres de Madeleine Lazard

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Singulier, Charles Baudelaire l'était à plus d'un titre. Personnage complexe, malheureux, on verra qu'en le débarrassant de sa légende, qu'il s'est plu lui-même à construire, Madeleine Lazard nous le rend proche et attachant. Le contraste entre l'inadaptation sociale de l'homme, son impécuniosité quasi permanente et traumatisante, et l'oeuvre considérable du poète qui a ouvert les portes de la modernité est saisissant. L'histoire de ses relations avec sa famille, et particulièrement avec sa mère, met en lumière l'opposition de deux mondes, celui des " bourgeois ", qu'il haïssait, représenté par son brillant beau-père, général et ambassadeur, et celui qu'il s'était forgé, le monde de la littérature, de la poésie et de l'art sous toutes ses formes. Bien peu, parmi ses contemporains, devinèrent l'exceptionnelle grandeur de l'homme ; raison de plus pour que justice soit rendue à ceux qui l'ont reconnu, soutenu, et aidé jusqu'à la fin, comme son éditeur Poulet-Malassis, son ami Charles Asselineau et quelques autres.