share_book
Envoyer cet article par e-mail

Devenir psychanalyste... et le rester

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Devenir psychanalyste... et le rester

Devenir psychanalyste... et le rester

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Devenir psychanalyste... et le rester"

Cet intitulé comporte trois éléments et j'y ajouterai un quatrième, dont l'absence doit être soulignée : c'est : être. Il ne s'agit en aucune manière, dans mon projet, d'être psychanalyste. Ce n'est pas d'un être qu'il s'agit, mais d'une fonction qui se faufile entre réel et fiction, et qui est produite par le discours de l'analysant. " Devenir analyste " et " le rester ", ce n'est pas la même chose, ce n'est pas du même désir qu'il s'agit. Entre les deux, trois petits points de suspension nous indiquent un temps d'élaboration, de mutation, temps sur lequel l'expérience dite de la passe devrait permettre de jeter un certain éclairage, si elle réussit un jour. " Lacan dit que... ", cette formule tend irrésistiblement à devenir, dans le cercle des analystes qui se réclament de lui, non pas une clef pour ouvrir la discussion, mais au contraire un verrou qui la clôture. C'est contre cet usage, ce mesurage de la parole de Lacan - comme de Freud aussi bien - que je lutte, parce que je suis convaincu que les paroles de Freud et de Lacan ne sont ni des paroles d'évangile, ni des versets de liturgie, ni même des vérités établies, mais avant tout des formulations d'un désir qui vise l'origine ou la cause du fait humain.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 298  pages
  • Dimensions :  2.6cmx14.8cmx20.0cm
  • Poids : 421.8g
  • Editeur :   Renaissance Du Livre Paru le
  • Collection : QUE
  • ISBN :  2874158364
  • EAN13 :  9782874158360
  • Classe Dewey :  150.195
  • Langue : Français

D'autres livres de Serge André

Lacan : points de repère

L'objet de ce livre, c'est lire Lacan. Or, l'enseignement de Lacan peut faire « mur de langage » pour les élèves. Que l'on ne puisse emprunter d'autre voie pour aborder Lacan, que celle qui consiste à passer par ses signifiants, n'entraîne pas automatiquement cette conséquence qu'il n'y aurai...

No sex, no future

L'impératif de toujours plus, l'incitation à consommer et à être en pleine forme, la prolifération des objets condensateurs de jouissance contribuent à l'élaboration d'une société désexualisée, où la séduction devient "viol" et le/la partenaire une victime potentielle. Si, à l'origine,...

Voir tous les livres de Serge André

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cet intitulé comporte trois éléments et j'y ajouterai un quatrième, dont l'absence doit être soulignée : c'est : être. Il ne s'agit en aucune manière, dans mon projet, d'être psychanalyste. Ce n'est pas d'un être qu'il s'agit, mais d'une fonction qui se faufile entre réel et fiction, et qui est produite par le discours de l'analysant. " Devenir analyste " et " le rester ", ce n'est pas la même chose, ce n'est pas du même désir qu'il s'agit. Entre les deux, trois petits points de suspension nous indiquent un temps d'élaboration, de mutation, temps sur lequel l'expérience dite de la passe devrait permettre de jeter un certain éclairage, si elle réussit un jour. " Lacan dit que... ", cette formule tend irrésistiblement à devenir, dans le cercle des analystes qui se réclament de lui, non pas une clef pour ouvrir la discussion, mais au contraire un verrou qui la clôture. C'est contre cet usage, ce mesurage de la parole de Lacan - comme de Freud aussi bien - que je lutte, parce que je suis convaincu que les paroles de Freud et de Lacan ne sont ni des paroles d'évangile, ni des versets de liturgie, ni même des vérités établies, mais avant tout des formulations d'un désir qui vise l'origine ou la cause du fait humain.