share_book
Envoyer cet article par e-mail

L

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L

L

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "L"

    Lucrèce M. est une jeune urbaine intellectuellement et socialement en phase avec son époque. Jusqu'au jour où elle pète les plombs. Abus d'amants, d'émotions, de sexe ou de substances illicites, dans un flash d'extrême lucidité, Lucrèce réalise soudain dans quel monde elle vit. Une découverte si violente qu'elle choisit de disparaître et dans un dernier mail confie à son amant les raisons de sa fuite : J'aurais eu trente ans. Mais je suis née d'L. Je suis de la génération sous L... des drogués permanents qui arpentent chaque jour les rues de la ville pour consommer le régime suivant, le téléphone suivant, le boulot suivant, le vêtement suivant, le corps suivant. Je suis de la génération dont la peau a moins de prix que l'habit... Je suis de la génération des homosexuels qu'on nous fait croire gais parce que nos larmes sont mortes. Je suis de la génération des impuissants. Tout est dit. Le roman d'Isabelle Sorente pose finalement un problème de perspectives et d'objectifs. La publicité, les modes et les médias agissent chez Lucrèce comme une persistance rétinienne envahissante jusqu'à ce qu'elle prenne conscience que le mode de consommation, le mode de vie dominant ne génère que de la frustration. Plus on consomme, plus on en veut, plus on recherche la satisfaction de ses besoins immédiats. L'amour, le sexe même sont pris dans la tendance. Les corps deviennent des objets au service de la Ligne directrice. On ne peut échapper à L. Lucrèce ne peut même pas la dénoncer sans être prise pour une illuminée. Il ne reste alors plus que la fuite. --Stelio Paris

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 282  pages
    • Dimensions :  2.4cmx12.4cmx20.4cm
    • Poids : 322.1g
    • Editeur :   Jean-Claude Lattès Paru le
    • ISBN :  2709622599
    • EAN13 :  9782709622592
    • Classe Dewey :  843
    • Langue : Français

    D'autres livres de Isabelle Sorente

    Addiction générale

    « Nous vivons sous l’emprise du calcul permanent. Du poids idéal en passant par le taux de fer dans le sang, le quotient intellectuel, la surface de l’appartement, la haute résolution de l’écran, l’extension de mémoire, le forfait 12h illimité le week-end, jusqu’aux milliards [......

    La femme qui rit : Le marché noir de la réalité

    La femme qui rit est un essai qui remet en question la littérature récente, surtout américaine, sur le genre. Qu'est-ce qu'une femme, un homme ? La réponse de l'auteur n'est pas théorique, elle est éprouvée. Ce livre raconte une expérience de travestissement, en tant que femme et écrivain, ...

    Le Coeur de l'ogre

    Parfois, après la messe, il me faut marcher tant les chants me transportent. A grands pas, dans la forêt, m'abasourdir de mouvement. Parfois des heures entières, jusqu'à la nuit tombée. Un soir, à mon retour, ma mère est si inquiète qu'elle crie en me voyant. Toute la journée, elle a eu peu...

    Transformations d'une femme

    Quand tombent les masques d'amoureuse, de mère ou de fille douce, se révèlent des êtres changeants. Dans ce roman-manifeste, Isabelle Sorente explore les secrets des femmes. La géométrie variable du désir. Un féminin en perpétuelle transformation....

    Voir tous les livres de Isabelle Sorente

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Lucrèce M. est une jeune urbaine intellectuellement et socialement en phase avec son époque. Jusqu'au jour où elle pète les plombs. Abus d'amants, d'émotions, de sexe ou de substances illicites, dans un flash d'extrême lucidité, Lucrèce réalise soudain dans quel monde elle vit. Une découverte si violente qu'elle choisit de disparaître et dans un dernier mail confie à son amant les raisons de sa fuite : J'aurais eu trente ans. Mais je suis née d'L. Je suis de la génération sous L... des drogués permanents qui arpentent chaque jour les rues de la ville pour consommer le régime suivant, le téléphone suivant, le boulot suivant, le vêtement suivant, le corps suivant. Je suis de la génération dont la peau a moins de prix que l'habit... Je suis de la génération des homosexuels qu'on nous fait croire gais parce que nos larmes sont mortes. Je suis de la génération des impuissants. Tout est dit. Le roman d'Isabelle Sorente pose finalement un problème de perspectives et d'objectifs. La publicité, les modes et les médias agissent chez Lucrèce comme une persistance rétinienne envahissante jusqu'à ce qu'elle prenne conscience que le mode de consommation, le mode de vie dominant ne génère que de la frustration. Plus on consomme, plus on en veut, plus on recherche la satisfaction de ses besoins immédiats. L'amour, le sexe même sont pris dans la tendance. Les corps deviennent des objets au service de la Ligne directrice. On ne peut échapper à L. Lucrèce ne peut même pas la dénoncer sans être prise pour une illuminée. Il ne reste alors plus que la fuite. --Stelio Paris