share_book
Envoyer cet article par e-mail

Bref été au Spitzberg

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Bref été au Spitzberg

Bref été au Spitzberg

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Bref été au Spitzberg"

    Le Svalbard, c'est loin. C'est froid aussi, très froid, même au coeur de son bref été où jamais le soleil ne se couche. Quand on vit au bord de la Garonne, on se demande parfois comment il est possible de survivre aux rigueurs climatiques du nord de la Loire. Alors le Svalbard ! C'est peut-être justement pour ça qu'Aurélie Corbineau ira vivre ce bref été au Svalbard. Cet archipel la fascine, avec son mythique Spitzberg, rugueux amas minéral qui lui rappelle la terre et les matières qu'elle travaille dans son métier de fresquiste. Mais c'est encore plus pour rencontrer les gens qui s'accrochent à ces récifs : un millier de Norvégiens (concentrés à Longyearbyen et vivant plutôt bien des 40 000 touristes annuels), des Russes, deux fois plus nombreux (qui survivent plus loin, autour de Barentsburg, dans des conditions plutôt rudes), et quelques " passagers du froid " venus d'un peu n'importe où et échoués là. Ces rencontres, pour chaleureuses qu'elles soient, n'évitent pas à Aurélie la découverte d'un état qu'elle ignorait : l'ennui. Et le Svalbard est une prison. Le récit brut d'un parcours initiatique.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 201  pages
    • Dimensions :  0.4cmx13.0cmx18.8cm
    • Poids : 199.6g
    • Editeur :   Gaïa Paru le
    • ISBN :  2847200800
    • EAN13 :  9782847200805
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Le Svalbard, c'est loin. C'est froid aussi, très froid, même au coeur de son bref été où jamais le soleil ne se couche. Quand on vit au bord de la Garonne, on se demande parfois comment il est possible de survivre aux rigueurs climatiques du nord de la Loire. Alors le Svalbard ! C'est peut-être justement pour ça qu'Aurélie Corbineau ira vivre ce bref été au Svalbard. Cet archipel la fascine, avec son mythique Spitzberg, rugueux amas minéral qui lui rappelle la terre et les matières qu'elle travaille dans son métier de fresquiste. Mais c'est encore plus pour rencontrer les gens qui s'accrochent à ces récifs : un millier de Norvégiens (concentrés à Longyearbyen et vivant plutôt bien des 40 000 touristes annuels), des Russes, deux fois plus nombreux (qui survivent plus loin, autour de Barentsburg, dans des conditions plutôt rudes), et quelques " passagers du froid " venus d'un peu n'importe où et échoués là. Ces rencontres, pour chaleureuses qu'elles soient, n'évitent pas à Aurélie la découverte d'un état qu'elle ignorait : l'ennui. Et le Svalbard est une prison. Le récit brut d'un parcours initiatique.