share_book
Envoyer cet article par e-mail

Georges Braque et le paysage : De l'Estaque à Varengeville 1906-1963

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Georges Braque et le paysage : De l'Estaque à Varengeville 1906-1963

Georges Braque et le paysage : De l'Estaque à Varengeville 1906-1963

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Georges Braque et le paysage : De l'Estaque à Varengeville 1906-1963"

Inventeur du cubisme, Georges Braque (Argenteuil 1882-Paris 1963) est une figure marquante de la peinture en France dont il s'attache au fil de son oeuvre à renouveler la tradition de Poussin à Chardin, Corot et surtout Cézanne. De nombreuses expositions lui ont été consacrées mais c'est la première fois que le paysage -de l'Estaque à Varengeville- fait l'objet d'une exposition et d'un livre. C'est l'occasion de préciser le parcours de Braque dans sa lecture personnelle des oeuvres de Cézanne, et de suivre l'aventure à travers le paysage de celui dont on s'accorde à dire qu'il a su tirer et porter vers d'autres perspectives les leçons du maître d'Aix célébré en cette année le centenaire de sa disparition. L'exposition et le catalogue tentent de mettre en évidence combien le paysage a été un facteur de développement à des moments clefs dans le parcours de Braque. Les expériences uniques du fauvisme et du cubisme constituent autant d'étapes constructives entre Anvers, l'Estaque, La Ciotat, Céret, La Roche Guyon ou Carrière-Saint-Denis, avant que les paysages de sa jeunesse, de Dieppe et de Varengeville, reviennent à partir de 1928, hanter son espace mental, l'univers sobre, sensible et solitaire de ses dernières années: Les textes d'Éric Darragon, Claude Frontisi, Alvin Martin, Théodore Reff et Véronique Serrano contribuent à élargir et préciser la connaissance de l'oeuvre de cet artiste essentiel.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 197  pages
  • Dimensions :  2.6cmx25.0cmx30.4cm
  • Poids : 1601.2g
  • Editeur :   Hazan Paru le
  • Collection : Beaux Arts
  • ISBN :  2754101225
  • EAN13 :  9782754101226
  • Langue : Français

D'autres livres de Véronique Serrano

Bonnard et Le Cannet Dans la lumière de la méditerranée

Bonnard a séjourné au Cannet par intermittence de 1922 à 1947. Il loue trois villas entre 1922 et 1926 avant d’acquérir en 1926 « Le Bosquet », une maison sur les hauteurs de la ville où il se retire définitivement à partir de 1939 jusqu’à sa mort en 1947. Les paysages du Cannet et l...

Voir tous les livres de Véronique Serrano

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Inventeur du cubisme, Georges Braque (Argenteuil 1882-Paris 1963) est une figure marquante de la peinture en France dont il s'attache au fil de son oeuvre à renouveler la tradition de Poussin à Chardin, Corot et surtout Cézanne. De nombreuses expositions lui ont été consacrées mais c'est la première fois que le paysage -de l'Estaque à Varengeville- fait l'objet d'une exposition et d'un livre. C'est l'occasion de préciser le parcours de Braque dans sa lecture personnelle des oeuvres de Cézanne, et de suivre l'aventure à travers le paysage de celui dont on s'accorde à dire qu'il a su tirer et porter vers d'autres perspectives les leçons du maître d'Aix célébré en cette année le centenaire de sa disparition. L'exposition et le catalogue tentent de mettre en évidence combien le paysage a été un facteur de développement à des moments clefs dans le parcours de Braque. Les expériences uniques du fauvisme et du cubisme constituent autant d'étapes constructives entre Anvers, l'Estaque, La Ciotat, Céret, La Roche Guyon ou Carrière-Saint-Denis, avant que les paysages de sa jeunesse, de Dieppe et de Varengeville, reviennent à partir de 1928, hanter son espace mental, l'univers sobre, sensible et solitaire de ses dernières années: Les textes d'Éric Darragon, Claude Frontisi, Alvin Martin, Théodore Reff et Véronique Serrano contribuent à élargir et préciser la connaissance de l'oeuvre de cet artiste essentiel.