share_book
Envoyer cet article par e-mail

Richelieu : Histoire d'une cité idéale (1631-2011)

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Richelieu : Histoire d'une cité idéale (1631-2011)

Richelieu : Histoire d'une cité idéale (1631-2011)

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Richelieu : Histoire d'une cité idéale (1631-2011)"

Témoin impassible du temps qui passe, toute ville possède un ouvrage qui retrace son passé. Depuis l'étude fondamentale de l'abbé Bosseboeuf. publiée en 1890, une telle synthèse manquait pour Richelieu. La cite du Cardinal est qualifiée de "ville nouvelle" et son intérêt semble se résumer au XVIIe siècle. Expliquer les transformations successives et le démantèlement du programme ville-parc-château, voulu par le Cardinal comme un ensemble indissociable, tel est l'objectif que s'est fixé cette recherche. La cité idéale du cardinal de Richelieu, dont le destin semblait lié à son fondateur, était-elle viable après sa mort en 1642 ? Certes, au XVIIIe siècle, la cité reste sous la protection des ducs de Richelieu. qui souhaitent conserver la somptuosité et l'unité du programme architectural réalisé par leur ancêtre. Mais à la Révolution, une profonde césure survient dans le cours de cette histoire que rien ne semblait devoir troubler. Le destin de Richelieu bascule. La ville perd ses privilèges, désormais contraires aux nouveaux idéaux. La municipalité assiste impuissante à la vente du château en 1803, puis à sa destruction par son acquéreur, Alexandre Bontron. La population est privée de ses fontaines, ressource de première nécessité. Le nouveau propriétaire du domaine de Richelieu est tenu pour responsable de la pénurie d'eau qui accable en permanence les habitants. Un conflit éclate et la ville doit mener un combat épuisant contre lui. Les différents maires qui se succèdent à Richelieu après la Révolution ne vont pas ménager leur peine pour sortir la ville de sa situation précaire et du combat qu'elle mène sans relâche contre Alexandre Bontron. Ils mettent tout en oeuvre pour continuer à faire vivre l'ambitieux projet du cardinal de Richelieu et pour sauver sa ville, menacée un temps de disparaître avec son château...

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 254  pages
  • Dimensions :  1.8cmx17.6cmx24.6cm
  • Poids : 680.4g
  • Editeur :   Pu Rennes Paru le
  • Collection : Art & Société
  • ISBN :  275351321X
  • EAN13 :  9782753513211
  • Classe Dewey :  944
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Témoin impassible du temps qui passe, toute ville possède un ouvrage qui retrace son passé. Depuis l'étude fondamentale de l'abbé Bosseboeuf. publiée en 1890, une telle synthèse manquait pour Richelieu. La cite du Cardinal est qualifiée de "ville nouvelle" et son intérêt semble se résumer au XVIIe siècle. Expliquer les transformations successives et le démantèlement du programme ville-parc-château, voulu par le Cardinal comme un ensemble indissociable, tel est l'objectif que s'est fixé cette recherche. La cité idéale du cardinal de Richelieu, dont le destin semblait lié à son fondateur, était-elle viable après sa mort en 1642 ? Certes, au XVIIIe siècle, la cité reste sous la protection des ducs de Richelieu. qui souhaitent conserver la somptuosité et l'unité du programme architectural réalisé par leur ancêtre. Mais à la Révolution, une profonde césure survient dans le cours de cette histoire que rien ne semblait devoir troubler. Le destin de Richelieu bascule. La ville perd ses privilèges, désormais contraires aux nouveaux idéaux. La municipalité assiste impuissante à la vente du château en 1803, puis à sa destruction par son acquéreur, Alexandre Bontron. La population est privée de ses fontaines, ressource de première nécessité. Le nouveau propriétaire du domaine de Richelieu est tenu pour responsable de la pénurie d'eau qui accable en permanence les habitants. Un conflit éclate et la ville doit mener un combat épuisant contre lui. Les différents maires qui se succèdent à Richelieu après la Révolution ne vont pas ménager leur peine pour sortir la ville de sa situation précaire et du combat qu'elle mène sans relâche contre Alexandre Bontron. Ils mettent tout en oeuvre pour continuer à faire vivre l'ambitieux projet du cardinal de Richelieu et pour sauver sa ville, menacée un temps de disparaître avec son château...