share_book
Envoyer cet article par e-mail

Retables : L'âge gothique de la Renaissance

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Retables : L'âge gothique de la Renaissance

Retables : L'âge gothique de la Renaissance

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Retables : L'âge gothique de la Renaissance"

    Appelé retable, car placé derrière la table d'autel, dit aussi polyptyque, parce que c'est un ouvrage aux nombreuses pliures, le « tableau multiple » prend aux XVe et XVIe siècles des formes particulièrement spectaculaires à travers l'Europe. Religieux par définition, il se développe en hauteur et en largeur, et peut occuper le mur entier d'une chapelle; parfois, le nombre de ses panneaux augmente pour aboutir à des solutions aussi saisissantes que le retable majeur de la cathédrale de Palencia, en Espagne. Caterina Limentani Virdis et Mari Pietrogiovanna nous invitent à découvrir l'extrême variété de ces oeuvres imposantes, en passant en revue les plus célèbres comme le Retable de l'agneau mystique des frères Van Eyck ou le Tryptique de Mérode du Maître de Flémalle, mais aussi certaines moins connues - le Retable du couronnement de la Vierge notamment; conservé dans une petite église de montagne, dans le Tyrol. Nous conduisant de l'Europe du Nord à l'Italie et à l'Espagne en passant par la Provence, les auteurs mettent en lumière les différents jeux d'influence qui ont marqué cette production. Les courants artistiques circulaient alors grâce aux artistes et aux souverains qui n'hésitaient pas à déplacer leur cour, à l'instar du roi René, et les commanditaires-nobles, bourgeois, ordres religieux, confréries, villes, etc. - jouaient un rôle déterminant, surtout dans les choix iconographiques. Ainsi, à côté des scènes religieuses traditionnelles prend place sur les retables une chronique de la vie quotidienne de l'Europe de la Renaissance, de même que de ses doutes et de ses angoisses, comme le traduisent les univers de Jérôme Bosch ou de Matthias Grünewald. De nombreux détails en pleine page permettent de restituer une partie de l'émotion ressentie devant ces oeuvres étonnantes, et pour parfaire l'illusion, huit d'entre elles sont présentées sous forme de grands dépliants.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 432  pages
    • Dimensions :  5.6cmx29.6cmx34.0cm
    • Poids : 4399.8g
    • Editeur :   Citadelle & Mazenod Paru le
    • ISBN :  2850881783
    • EAN13 :  9782850881787
    • Classe Dewey :  726.5291
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Appelé retable, car placé derrière la table d'autel, dit aussi polyptyque, parce que c'est un ouvrage aux nombreuses pliures, le « tableau multiple » prend aux XVe et XVIe siècles des formes particulièrement spectaculaires à travers l'Europe. Religieux par définition, il se développe en hauteur et en largeur, et peut occuper le mur entier d'une chapelle; parfois, le nombre de ses panneaux augmente pour aboutir à des solutions aussi saisissantes que le retable majeur de la cathédrale de Palencia, en Espagne. Caterina Limentani Virdis et Mari Pietrogiovanna nous invitent à découvrir l'extrême variété de ces oeuvres imposantes, en passant en revue les plus célèbres comme le Retable de l'agneau mystique des frères Van Eyck ou le Tryptique de Mérode du Maître de Flémalle, mais aussi certaines moins connues - le Retable du couronnement de la Vierge notamment; conservé dans une petite église de montagne, dans le Tyrol. Nous conduisant de l'Europe du Nord à l'Italie et à l'Espagne en passant par la Provence, les auteurs mettent en lumière les différents jeux d'influence qui ont marqué cette production. Les courants artistiques circulaient alors grâce aux artistes et aux souverains qui n'hésitaient pas à déplacer leur cour, à l'instar du roi René, et les commanditaires-nobles, bourgeois, ordres religieux, confréries, villes, etc. - jouaient un rôle déterminant, surtout dans les choix iconographiques. Ainsi, à côté des scènes religieuses traditionnelles prend place sur les retables une chronique de la vie quotidienne de l'Europe de la Renaissance, de même que de ses doutes et de ses angoisses, comme le traduisent les univers de Jérôme Bosch ou de Matthias Grünewald. De nombreux détails en pleine page permettent de restituer une partie de l'émotion ressentie devant ces oeuvres étonnantes, et pour parfaire l'illusion, huit d'entre elles sont présentées sous forme de grands dépliants.