share_book
Envoyer cet article par e-mail

La couleur dans l'art

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
La couleur dans l'art

La couleur dans l'art

Collectif,   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "La couleur dans l'art"

    Comment définir une couleur ? Quels sont sa place et son rôle dans l'art ? Pourquoi l'Islam a choisi le vert comme couleur fétiche ? Comment Andreï Roublev a-t-il imposé les tons de sa célèbre Trinité ? Ce livre offre une analyse fine et nuancée de l'utilisation de la couleur dans diverses civilisations, dans des univers artistiques aussi différents que ceux de Byzance, de l'Afrique, du XVe siècle européen ou de la Chine... La couleur est un fait de société. Ce livre veut prendre en compte la diversité de son rôle et de sa signification en fonction du contexte culturel dans lequel elle est employée. A partir d'exemples choisis soit dans le domaine de l'histoire de l'art européen soit dans celui d'univers artistiques étrangers, les auteurs analysent le rôle de la couleur. Les perspectives historiques et culturelles retenues sont celles au sein desquelles la couleur revêt une signification particulière par rapport à l'histoire de l'art. Ainsi en est-il, en Occident, au Moyen Age, où l'espace coloré créé par les vitraux au sein de l'église médiévale souligne l'étroite relation entre l'art et l'architecture ; au XVe siècle, où la maîtrise technique des peintres et des enlumineurs apporte un élément nouveau ; à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, où l'artiste devient souvent un théoricien de la couleur, ou encore avec certaines tendances de l'art contemporain, de Rothko jusqu'à certains maîtres du monochrome. L'Orient byzantin, pourtant proche de la Grèce et épris de rigueur formelle, avait déjà vu dans la couleur une " puissance " possédant son efficacité propre. En dehors de l'Occident, plusieurs sociétés, plusieurs traditions culturelles ont eu leur propre symbolique des couleurs, qu'il s'agisse de la Perse, de la Chine ou de l'Afrique. Les choix retenus pour cet ouvrage n'ont aucune prétention encyclopédique. En concentrant l'attention sur certaines expériences artistiques, les auteurs ont seulement cherché à étudier des " instruments " pour faciliter la compréhension des significations multiples de l'emploi de la couleur. Les auteurs sont tous des spécialistes des secteurs de l'histoire de l'art abordés dans ce livre. Massimo Carboni, professeur d'esthétique à l'Università della Tuscia, en a rédigé l'introduction, à la fois philosophique et anthropologique.

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 240  pages
    • Dimensions :  2.8cmx24.8cmx32.0cm
    • Poids : 1941.4g
    • Editeur :   Citadelles Et Mazenod Paru le
    • Collection : CITADEL.FERME
    • ISBN :  2850882240
    • EAN13 :  9782850882241
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Comment définir une couleur ? Quels sont sa place et son rôle dans l'art ? Pourquoi l'Islam a choisi le vert comme couleur fétiche ? Comment Andreï Roublev a-t-il imposé les tons de sa célèbre Trinité ? Ce livre offre une analyse fine et nuancée de l'utilisation de la couleur dans diverses civilisations, dans des univers artistiques aussi différents que ceux de Byzance, de l'Afrique, du XVe siècle européen ou de la Chine... La couleur est un fait de société. Ce livre veut prendre en compte la diversité de son rôle et de sa signification en fonction du contexte culturel dans lequel elle est employée. A partir d'exemples choisis soit dans le domaine de l'histoire de l'art européen soit dans celui d'univers artistiques étrangers, les auteurs analysent le rôle de la couleur. Les perspectives historiques et culturelles retenues sont celles au sein desquelles la couleur revêt une signification particulière par rapport à l'histoire de l'art. Ainsi en est-il, en Occident, au Moyen Age, où l'espace coloré créé par les vitraux au sein de l'église médiévale souligne l'étroite relation entre l'art et l'architecture ; au XVe siècle, où la maîtrise technique des peintres et des enlumineurs apporte un élément nouveau ; à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle, où l'artiste devient souvent un théoricien de la couleur, ou encore avec certaines tendances de l'art contemporain, de Rothko jusqu'à certains maîtres du monochrome. L'Orient byzantin, pourtant proche de la Grèce et épris de rigueur formelle, avait déjà vu dans la couleur une " puissance " possédant son efficacité propre. En dehors de l'Occident, plusieurs sociétés, plusieurs traditions culturelles ont eu leur propre symbolique des couleurs, qu'il s'agisse de la Perse, de la Chine ou de l'Afrique. Les choix retenus pour cet ouvrage n'ont aucune prétention encyclopédique. En concentrant l'attention sur certaines expériences artistiques, les auteurs ont seulement cherché à étudier des " instruments " pour faciliter la compréhension des significations multiples de l'emploi de la couleur. Les auteurs sont tous des spécialistes des secteurs de l'histoire de l'art abordés dans ce livre. Massimo Carboni, professeur d'esthétique à l'Università della Tuscia, en a rédigé l'introduction, à la fois philosophique et anthropologique.