share_book
Envoyer cet article par e-mail

Lettre d'une amoureuse morte

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Lettre d'une amoureuse morte

Lettre d'une amoureuse morte

  (Auteur)


Prix : 31,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Lettre d'une amoureuse morte"

Présentation de Lettre d'une amoureuse morte

C'est une femme seule, dans sa chambre, terriblement seule, face à elle-même, confrontée à l'abandon, suspendue fragilement à la fin d'un amour. Le corps qui se consume fait face au corps manquant. Elle demeure "sans commencement ni fin/dans l'immobilité évanouissante/incapable du moindre geste". Une amoureuse morte qui s'éteint heure après heure, jour après jour, des heures qui rongent, dévorent, engloutissent. "A présent, il est trop tard, le temps a basculé, il a trop attendu, tour à tour magicien ou fossoyeur, il me recouvre aujourd'hui de son drap, et sera bientôt mon linceul." C'est un passé qui s'effondre, c'est encore un avenir qui se dérobe. "L'espace le temps plus rien ne m'est possible." Restent alors les moments collectionnés près de l'amant, "instants précieux, choses rares, introuvables". Voilà tout le prix à payer pour un amour passion, "amour fusion de métal et de sang". Sous forme de monologue, en une prose poétique subtile, cette Lettre d'une amoureuse morte est un long râle, plaintif et douloureux sur l'amour défunt. Une lettre marquée par l'espoir mince, s'effaçant, l'attente vaine, la jalousie tenace et naturelle, les silences insoutenables et les souvenirs envolés, feux souvenirs, dansant comme des lucioles dans un cimetière désert. --Céline Darner --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 89 pages
  • Dimensions :  0.8cmx10.4cmx17.0cm
  • Poids : 18.1g
  • Editeur :   Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  207042104X
  • EAN13 :  9782070421046
  • Classe Dewey :  841
  • Langue : Français

D'autres livres de Nathalie Rheims

Le Rêve de Balthus

Léa se réveille en sursaut. Dans l'immeuble d'en face, elle entrevoit un grand tableau, à peine éclairé. La toile représente deux jeunes filles, l'une endormie sur un canapé, l'autre penchée au-dessus d'elle, une rose jaune à la main. Léa reconnaît la scène du cauchemar qui l'a ...

Prix : 54 DH
L'un pour l'autre

Louis, son frère, mort il y a dix ans. De longues années durant lesquelles elle a éprouvé l'exil du deuil. Puis, un lent glissement ébauché, un pas vers le difficile retour à soi, ce voyage nécessaire... Nathalie laisse naître en elle l'image d'un compagnon : ce sera l'acteur disparu ...

Prix : 37 DH

Les fleurs du silence

Et si le père mourait... Dans un jeu d'écriture un rien macabre, la narratrice simule la mort de son père pour mieux épier les sentiments qui les lient, ambigus et très forts : séducteur, héros, aimé comme un amant, mais un amant qui résiste, figure exilée, inaccessible derrière les "Ça...

Prix : 62 DH
Claude

Claude, le onzième livre de Nathalie Rheims, est une évocation de Claude Berri, mort le 12 janvier 2009, après quarante-trois ans d'une carrière d'acteur, scénariste, metteur en scène et producteur qui aura marqué à jamais l'histoire du cinéma français. Nathalie n'avait qu'une manière ...

Prix : 175 DH

Voir tous les livres de Nathalie Rheims

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Présentation de Lettre d'une amoureuse morte

C'est une femme seule, dans sa chambre, terriblement seule, face à elle-même, confrontée à l'abandon, suspendue fragilement à la fin d'un amour. Le corps qui se consume fait face au corps manquant. Elle demeure "sans commencement ni fin/dans l'immobilité évanouissante/incapable du moindre geste". Une amoureuse morte qui s'éteint heure après heure, jour après jour, des heures qui rongent, dévorent, engloutissent. "A présent, il est trop tard, le temps a basculé, il a trop attendu, tour à tour magicien ou fossoyeur, il me recouvre aujourd'hui de son drap, et sera bientôt mon linceul." C'est un passé qui s'effondre, c'est encore un avenir qui se dérobe. "L'espace le temps plus rien ne m'est possible." Restent alors les moments collectionnés près de l'amant, "instants précieux, choses rares, introuvables". Voilà tout le prix à payer pour un amour passion, "amour fusion de métal et de sang". Sous forme de monologue, en une prose poétique subtile, cette Lettre d'une amoureuse morte est un long râle, plaintif et douloureux sur l'amour défunt. Une lettre marquée par l'espoir mince, s'effaçant, l'attente vaine, la jalousie tenace et naturelle, les silences insoutenables et les souvenirs envolés, feux souvenirs, dansant comme des lucioles dans un cimetière désert. --Céline Darner --Ce texte fait référence à l'éditionBroché .