share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les fleurs du silence

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les fleurs du silence

Les fleurs du silence

  (Auteur)


Prix : 62,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les fleurs du silence"

Et si le père mourait... Dans un jeu d'écriture un rien macabre, la narratrice simule la mort de son père pour mieux épier les sentiments qui les lient, ambigus et très forts : séducteur, héros, aimé comme un amant, mais un amant qui résiste, figure exilée, inaccessible derrière les "Ça va" de convention qu'ils savent seulement échanger. À ce père si proche et si lointain, elle offre Les Fleurs du silence, celles qui n'ont jamais été dites, et qu'il faut pourtant avoir la force d'exprimer avant qu'il ne soit trop tard. Nathalie Rheims se livre à mots ouverts dans ce récit très personnel. Si l'émotion est souvent présente, le choix d'une écriture à la deuxième personne souligne une certaine tendance à la dramatisation des sentiments, qui, à la longue, risque d'émousser l'intérêt du lecteur. Extrêmement "écrite", cette auto-fiction flirte avec un certain narcissisme, assumé et revendiqué par l'auteur, dont le talent se trouve ici à nouveau confirmé. --Karla Manuele --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 119 pages
  • Dimensions :  1.0cmx10.6cmx17.0cm
  • Poids : 81.6g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070313204
  • EAN13 :  9782070313204
  • Classe Dewey :  843
  • Langue : Français

D'autres livres de Nathalie Rheims

Le Rêve de Balthus

Léa se réveille en sursaut. Dans l'immeuble d'en face, elle entrevoit un grand tableau, à peine éclairé. La toile représente deux jeunes filles, l'une endormie sur un canapé, l'autre penchée au-dessus d'elle, une rose jaune à la main. Léa reconnaît la scène du cauchemar qui l'a ...

Prix : 54 DH
L'un pour l'autre

Louis, son frère, mort il y a dix ans. De longues années durant lesquelles elle a éprouvé l'exil du deuil. Puis, un lent glissement ébauché, un pas vers le difficile retour à soi, ce voyage nécessaire... Nathalie laisse naître en elle l'image d'un compagnon : ce sera l'acteur disparu ...

Prix : 37 DH

Lettre d'une amoureuse morte

C'est une femme seule, dans sa chambre, terriblement seule, face à elle-même, confrontée à l'abandon, suspendue fragilement à la fin d'un amour. Le corps qui se consume fait face au corps manquant. Elle demeure "sans commencement ni fin/dans l'immobilité évanouissante/incapable du moindre ...

Prix : 31 DH
Claude

Claude, le onzième livre de Nathalie Rheims, est une évocation de Claude Berri, mort le 12 janvier 2009, après quarante-trois ans d'une carrière d'acteur, scénariste, metteur en scène et producteur qui aura marqué à jamais l'histoire du cinéma français. Nathalie n'avait qu'une manière ...

Prix : 175 DH

Voir tous les livres de Nathalie Rheims

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Et si le père mourait... Dans un jeu d'écriture un rien macabre, la narratrice simule la mort de son père pour mieux épier les sentiments qui les lient, ambigus et très forts : séducteur, héros, aimé comme un amant, mais un amant qui résiste, figure exilée, inaccessible derrière les "Ça va" de convention qu'ils savent seulement échanger. À ce père si proche et si lointain, elle offre Les Fleurs du silence, celles qui n'ont jamais été dites, et qu'il faut pourtant avoir la force d'exprimer avant qu'il ne soit trop tard. Nathalie Rheims se livre à mots ouverts dans ce récit très personnel. Si l'émotion est souvent présente, le choix d'une écriture à la deuxième personne souligne une certaine tendance à la dramatisation des sentiments, qui, à la longue, risque d'émousser l'intérêt du lecteur. Extrêmement "écrite", cette auto-fiction flirte avec un certain narcissisme, assumé et revendiqué par l'auteur, dont le talent se trouve ici à nouveau confirmé. --Karla Manuele --Ce texte fait référence à l’édition Broché .