share_book
Envoyer cet article par e-mail

Illuminations

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Illuminations

Illuminations

  (Auteur)


Prix : 75,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Illuminations "

Une résolution : allez à l'Esprit. Un horizon : le paradis du Verbe. Pour nous en rapprocher, quatre cavaliers : Rimbaud, Nietzsche, Hölderlin, Heidegger. Derrière eux, une troupe de quelques initiés : Parménide, Jésus, Tchouang Tseu, Angélus Silésius, Lautréamont... Loin d'annoncer l'apocalypse, cet audacieux cortège nous ouvre la voie d'un sacré au-delà des autels et des génuflexions, un sacré qui tient au mystère de la parole quand elle se fait poétique, quand les mots se font choses, choses d'une présence sans pareil. Le divin que l'on croit mort, ou moribond, n'aurait-il été que simulacre ? Le seul encens pouvant rendre à la vie son odeur de vie, ne flotte-t-il pas entre les vers des poètes ? La libre pérégrination de Philippe Sollers, dans ces Illuminations à travers quelques grands textes mystiques, est une quête : "Être voyant, se faire voyant", priait le jeune Rimbaud. Mais peut-on voir autrement, aujourd'hui, que par nos yeux de chair ? Il nous reste à tâtonner, à nous frotter aux écrits de ceux qui habitaient le monde en possédés du verbe pour faire renaître en nous l'étincelle de leur extase. Ou, plus modestement, pour nous rappeler à l'absence de cette lumière hors laquelle notre existence perd toute transcendance. Attendre, se disposer à l'Illumination poétique : n'est-ce pas là la seule religiosité dont nous sommes encore capables ? Si, par essence, le divin se cache toujours, l'occultation de ses hérauts ne fait qu'en poursuivre l'expérience. Philippe Sollers ne déclame pas la tragédie du désenchantement du monde : il se fait le messager d'un sacré qu'il faut reconnaître sous les plis nouveaux de son éternel voile. --Emilio Balturi --Ce texte fait référence à l'édition Broché .

Détails sur le produit

  • Reliure : Poche
  • 216 pages
  • Dimensions :  1.8cmx10.8cmx17.8cm
  • Poids : 140.6g
  • Editeur :   Editions Gallimard Paru le
  • Collection : Folio
  • ISBN :  2070316823
  • EAN13 :  9782070316823
  • Classe Dewey :  809.93382
  • Langue : Français

D'autres livres de Philippe Sollers

La Guerre du goût

Prix : 107 DH
Casanova l'admirable

On croit savoir qui est Casanova. On se trompe. On n'a pas voulu que Casanova soit un écrivain (et disons-le calmement : un des plus grands écrivains du dix-huitième siècle). On en a fait une bête de spectacle. On s'acharne à en fournir une fausse image. Les metteurs en scène qui se sont ...

Prix : 95 DH

Un vrai roman

On m'a souvent reproché de ne pas écrire de " vrais romans ", autrement dit des livres qui pourraient se lire comme on regarde un film. En voici un, mais il s'agit de mon existence réelle : souvenirs, situations, portraits. J'ai connu nombre de célébrités littéraires, philosophiques ou ...

Prix : 90 DH
Mystérieux Mozart

Tandis que l'Alceste de Gluck triomphe bruyamment à Paris, Mozart, âgé de vingt ans, a déjà composé plus de la moitié de ses symphonies. Le monde a-t-il pris conscience du génie qui lui est tombé du ciel et se souvient-il de l'enfant prodige, du "petit Mozart" qui posait à ceux qui voulaie...

Prix : 87 DH

Voir tous les livres de Philippe Sollers

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Une résolution : allez à l'Esprit. Un horizon : le paradis du Verbe. Pour nous en rapprocher, quatre cavaliers : Rimbaud, Nietzsche, Hölderlin, Heidegger. Derrière eux, une troupe de quelques initiés : Parménide, Jésus, Tchouang Tseu, Angélus Silésius, Lautréamont... Loin d'annoncer l'apocalypse, cet audacieux cortège nous ouvre la voie d'un sacré au-delà des autels et des génuflexions, un sacré qui tient au mystère de la parole quand elle se fait poétique, quand les mots se font choses, choses d'une présence sans pareil. Le divin que l'on croit mort, ou moribond, n'aurait-il été que simulacre ? Le seul encens pouvant rendre à la vie son odeur de vie, ne flotte-t-il pas entre les vers des poètes ? La libre pérégrination de Philippe Sollers, dans ces Illuminations à travers quelques grands textes mystiques, est une quête : "Être voyant, se faire voyant", priait le jeune Rimbaud. Mais peut-on voir autrement, aujourd'hui, que par nos yeux de chair ? Il nous reste à tâtonner, à nous frotter aux écrits de ceux qui habitaient le monde en possédés du verbe pour faire renaître en nous l'étincelle de leur extase. Ou, plus modestement, pour nous rappeler à l'absence de cette lumière hors laquelle notre existence perd toute transcendance. Attendre, se disposer à l'Illumination poétique : n'est-ce pas là la seule religiosité dont nous sommes encore capables ? Si, par essence, le divin se cache toujours, l'occultation de ses hérauts ne fait qu'en poursuivre l'expérience. Philippe Sollers ne déclame pas la tragédie du désenchantement du monde : il se fait le messager d'un sacré qu'il faut reconnaître sous les plis nouveaux de son éternel voile. --Emilio Balturi --Ce texte fait référence à l'édition Broché .