share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les cités enfouies du Vésuve: Pompéi, Herculanum, Stabies et autres lieux

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les cités enfouies du Vésuve: Pompéi, Herculanum, Stabies et autres lieux

Les cités enfouies du Vésuve: Pompéi, Herculanum, Stabies et autres lieux

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les cités enfouies du Vésuve: Pompéi, Herculanum, Stabies et autres lieux"

Fouillée depuis deux siècles et demi, Pompéi n'en finit pas de faire rêver par les merveilles qu'elle recèle. Édifices publics et religieux, nécropoles, villas de prestige, commerces, peintures, mosaïques, statues, simples objets de la vie quotidienne subjuguent et passionnent le visiteur. De leur côté, les archéologues ne cessent d'approfondir leurs connaissances, lesquelles nourrissent la réflexion des historiens. Non loin de là, Herculanum et Stabies, Boscoreale et Oplontis - elles aussi enfouies par l'éruption du Vésuve en 79 - et Baïes, qui a connu un sort plus heureux, possèdent également de magnifiques vestiges. Moins explorées, elles sont malheureusement méconnues (tout comme le Musée national archéologique de Naples où est conservé l'essentiel des oeuvres exhumées). Chacun de ces sites a son atmosphère propre et offre un éclairage particulier sur la civilisation romaine.Mais il faut une longue patience pour se pénétrer du génie de ces lieux. Archéologue de terrain (elle est spécialiste de la peinture romaine), Alix Barbet hante les cités du Vésuve depuis des décennies. Nul mieux qu'elle ne pouvait convier le néophyte à les découvrir et le guider au long d'un véritable parcours initiatique qui le mène certes vers les monuments les plus fameux (forum, villa des Mystères, thermes...) mais aussi dans l'intimité des occupants de demeures plus humbles. Son regard se conjugue avec celui du grand photographe Stéphane Compoint, qui excelle dans le reportage archéologique, pour nous livrer une somptueuse série d'images réalisées spécialement pour cet ouvrage.Tous deux nous montrent les cités enfouies du Vésuve comme on ne les avait jamais vues.Alix Barbet, directeur de recherche au CNRS, a créé le Centre d'études des peintures murales romaines de Paris-Soissons. Ses travaux portent aussi bien sur les nécropoles du nord de la Jordanie que sur les villes romaines de Bolsena, Pompeï, Herculanum et Stabies, sans oublier la Gaule romaine.Photographe à l'agence Sygma, Stéphane Compoint a effectué de nombreux reportages sur des sites antiques et des monuments historiques célèbres - en dernier lieu Alexandrie et le château de Versailles.

Détails sur le produit

  • Reliure : Relié
  • 232  pages
  • Dimensions :  1.6cmx23.6cmx28.0cm
  • Poids : 1161.2g
  • Editeur :   Fayard Paru le
  • Collection : Divers Histoire
  • ISBN :  2213609896
  • EAN13 :  9782213609898
  • Classe Dewey :  709.37
  • Langue : Français

D'autres livres de Alix Barbet

Les murs murmurent. Graffitis gallo-romains

Pour la première fois sont réunis dans une exposition et dans son catalogue les témoins du quotidien gravés sur les murs antiques de Suisse et de France. Illustrations fragiles des intérêts et des préoccupations du quidam gallo-romain, dessins et écritures latines ou grecques racontent un qu...

La peinture murale romaine. les styles decoratifs pompeiens.

La réédition de cet ouvrage, qui est le seul à donner une abondante illustration de relevés de décors souvent oubliés, surtout ceux des plafonds et des voûtes, désormais très peu lisibles sur place, est devenue nécessaire. Constamment cité dans les publications les plus récentes comme r...

Voir tous les livres de Alix Barbet

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Fouillée depuis deux siècles et demi, Pompéi n'en finit pas de faire rêver par les merveilles qu'elle recèle. Édifices publics et religieux, nécropoles, villas de prestige, commerces, peintures, mosaïques, statues, simples objets de la vie quotidienne subjuguent et passionnent le visiteur. De leur côté, les archéologues ne cessent d'approfondir leurs connaissances, lesquelles nourrissent la réflexion des historiens. Non loin de là, Herculanum et Stabies, Boscoreale et Oplontis - elles aussi enfouies par l'éruption du Vésuve en 79 - et Baïes, qui a connu un sort plus heureux, possèdent également de magnifiques vestiges. Moins explorées, elles sont malheureusement méconnues (tout comme le Musée national archéologique de Naples où est conservé l'essentiel des oeuvres exhumées). Chacun de ces sites a son atmosphère propre et offre un éclairage particulier sur la civilisation romaine.Mais il faut une longue patience pour se pénétrer du génie de ces lieux. Archéologue de terrain (elle est spécialiste de la peinture romaine), Alix Barbet hante les cités du Vésuve depuis des décennies. Nul mieux qu'elle ne pouvait convier le néophyte à les découvrir et le guider au long d'un véritable parcours initiatique qui le mène certes vers les monuments les plus fameux (forum, villa des Mystères, thermes...) mais aussi dans l'intimité des occupants de demeures plus humbles. Son regard se conjugue avec celui du grand photographe Stéphane Compoint, qui excelle dans le reportage archéologique, pour nous livrer une somptueuse série d'images réalisées spécialement pour cet ouvrage.Tous deux nous montrent les cités enfouies du Vésuve comme on ne les avait jamais vues.Alix Barbet, directeur de recherche au CNRS, a créé le Centre d'études des peintures murales romaines de Paris-Soissons. Ses travaux portent aussi bien sur les nécropoles du nord de la Jordanie que sur les villes romaines de Bolsena, Pompeï, Herculanum et Stabies, sans oublier la Gaule romaine.Photographe à l'agence Sygma, Stéphane Compoint a effectué de nombreux reportages sur des sites antiques et des monuments historiques célèbres - en dernier lieu Alexandrie et le château de Versailles.