share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le cheikh et le calife : Sociologie religieuse de l'islam politique au Maroc

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le cheikh et le calife : Sociologie religieuse de l'islam politique au Maroc

Le cheikh et le calife : Sociologie religieuse de l'islam politique au Maroc

  (Auteur)


Prix : 579,00 DH TTC


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Le cheikh et le calife : Sociologie religieuse de l'islam politique au Maroc"

L'auteur s'interroge dans cet ouvrage sur la place du religieux islamique dans la société civile marocaine et apporte des éléments de réponse à travers une passionnante enquête de terrain menée auprès des deux principaux mouvements islamiques marocains. Acteur engagé du printemps arabe, et issu lui-même de la gauche démocratique et séculière marocaine, Youssef Belal démontre, par une sociologie religieuse attentive aux formes pratiques de la mobilisation, que l'islam n'est pas incompatible avec la démocratie, et que l'islam politique tel qu'il s'est développé au Maroc, qu'il soit celui de la monarchie ou celui de certains mouvements dits islamistes, participe pleinement de la rationalisation et de la sécularisation de la société de ce pays.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 334  pages
  • Dimensions :  2.6cmx15.0cmx23.2cm
  • Poids : 499.0g
  • Editeur :   Ens Paru le
  • Collection : Sociétés, espaces, temps
  • ISBN :  284788310X
  • EAN13 :  9782847883107
  • Classe Dewey :  322
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

L'auteur s'interroge dans cet ouvrage sur la place du religieux islamique dans la société civile marocaine et apporte des éléments de réponse à travers une passionnante enquête de terrain menée auprès des deux principaux mouvements islamiques marocains. Acteur engagé du printemps arabe, et issu lui-même de la gauche démocratique et séculière marocaine, Youssef Belal démontre, par une sociologie religieuse attentive aux formes pratiques de la mobilisation, que l'islam n'est pas incompatible avec la démocratie, et que l'islam politique tel qu'il s'est développé au Maroc, qu'il soit celui de la monarchie ou celui de certains mouvements dits islamistes, participe pleinement de la rationalisation et de la sécularisation de la société de ce pays.