share_book
Envoyer cet article par e-mail

L'irrésistible ascension de Sonam Sherpa

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
L'irrésistible ascension de Sonam Sherpa

L'irrésistible ascension de Sonam Sherpa

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "L'irrésistible ascension de Sonam Sherpa"

Cet homme n’est pas allé à l’école, il parle pourtant plusieurs langues et sait très bien compter. Cet homme est né dans un village qui ne possédait ni l’eau courante, ni l’électricité. Cet homme travaille aujourd’hui vingt-quatre heures sur vingt-quatre, passe sa vie au téléphone, entre deux avions. Sonam Sherpa ne porte plus la hotte de ses parents, il est aujourd’hui un entrepreneur, un patron qui emploie mille huit cents personnes, possède la plus grosse compagnie de trekking du Népal (Thamserku) et, avec son frère Ang Tsering, une compagnie d’aviation qui compte dix-sept appareils. Cette réussite d’un fils de paysan népalais a quelque chose d’incroyable, mais elle n’est ni hasardeuse, ni imméritée. Sonam a créé une fondation qui aide les veuves des Sherpas, il a créé une caisse de retraite pour les porteurs, un hôpital à Lukla, puis une sorte de sécurité sociale, il travaille à électrifier son village natal, à installer l’eau courante… Il travaille au cœur du Népal où il faut négocier avec les royalistes, les maoïstes, les conservateurs. Il travaille parfois au milieu d’un champ de bataille qui a fait dix mille morts en dix ans…Mais Sonam est aussi un témoin de l’himalayisme. Parce qu’il a été marié à Passang Lhamu, qui est devenue la première Népalaise à fouler le sommet de l’Everest et qui y a laissé la vie. Mais aussi parce qu’il côtoie depuis des années les grands : Messner, Lafaille, Escoffier, Kammerlander, Dacher, Habeler, Kaltenbrunner…

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 189  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx22.0cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Glénat Paru le
  • Collection : Hommes et montagnes
  • ISBN :  2723477371
  • EAN13 :  9782723477376
  • Langue : Français

D'autres livres de Jean-Michel Asselin

Un homme des cimes : Patrick Berhault

Voici un portrait de Patrick Berhault, icône de la montagne, alpiniste aux réalisations impressionnantes et star malgré lui. Un portrait, plutôt qu'une biographie révérencieuse, parce que Jean-Michel Asselin, alpiniste lui-même, journaliste et écrivain, évoque à sa manière toute subjectiv...

Les années montagne : Une histoire de l'alpinisme au XXe siècle

Bien sûr, il y a les grands moments, les alpinistes incontournables, les sommets foulés pour la première fois, mais dans ce livre il y a aussi toutes ces petites histoires, ces simples phrases ou ces visages qui nous emmènent sur les chemins abrupts et parfois inconnus de l’histoire de l’alp...

Voir tous les livres de Jean-Michel Asselin

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Cet homme n’est pas allé à l’école, il parle pourtant plusieurs langues et sait très bien compter. Cet homme est né dans un village qui ne possédait ni l’eau courante, ni l’électricité. Cet homme travaille aujourd’hui vingt-quatre heures sur vingt-quatre, passe sa vie au téléphone, entre deux avions. Sonam Sherpa ne porte plus la hotte de ses parents, il est aujourd’hui un entrepreneur, un patron qui emploie mille huit cents personnes, possède la plus grosse compagnie de trekking du Népal (Thamserku) et, avec son frère Ang Tsering, une compagnie d’aviation qui compte dix-sept appareils. Cette réussite d’un fils de paysan népalais a quelque chose d’incroyable, mais elle n’est ni hasardeuse, ni imméritée. Sonam a créé une fondation qui aide les veuves des Sherpas, il a créé une caisse de retraite pour les porteurs, un hôpital à Lukla, puis une sorte de sécurité sociale, il travaille à électrifier son village natal, à installer l’eau courante… Il travaille au cœur du Népal où il faut négocier avec les royalistes, les maoïstes, les conservateurs. Il travaille parfois au milieu d’un champ de bataille qui a fait dix mille morts en dix ans…Mais Sonam est aussi un témoin de l’himalayisme. Parce qu’il a été marié à Passang Lhamu, qui est devenue la première Népalaise à fouler le sommet de l’Everest et qui y a laissé la vie. Mais aussi parce qu’il côtoie depuis des années les grands : Messner, Lafaille, Escoffier, Kammerlander, Dacher, Habeler, Kaltenbrunner…