share_book
Envoyer cet article par e-mail

Anne d'Autriche : Mère de Louis XIV

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Anne d'Autriche : Mère de Louis XIV

Anne d'Autriche : Mère de Louis XIV

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Anne d'Autriche : Mère de Louis XIV"

    Anne d'Autriche, c'est bien le personnage des Trois Mousquetaires, indissociable des deux cardinaux ministres : le premier Richelieu, qui la persécuta ; l'autre, Mazarin, qu'elle aima et dont elle fit la prodigieuse ascension. La reine de France était née, dona Ana, le 21 septembre 1601 : deux fois Habsbourg, par l'Espagne et l'Autriche. A dix ans, elle est mariée à Louis XIII, sur l'idée d'une autre femme de caractère, Marie de Médicis, qui voit en Anne une catholique intransigeante, une enfant à modeler et surtout, grâce à ce mariage, la fin de la querelle franco-espagnole. Ces pronostics seront démentis par la personnalité de la reine : écartée du pouvoir parle roi et Richelieu, elle se laissa entraîner dans les complots menés contre le cardinal. Mais elle résista à la Fronde. A la mort de son mari, elle se fit accorder la régence, qu'elle exerça dix-huit ans, aidée de Mazarin - qu'elle aima peut-être secrètement. Comme dans les romans de cape et d'épée, la vie de la reine illustra à la perfection le vers de son contemporain, Corneille : " Le trône met une âme au-dessus des tendresses. "

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 523  pages
    • Dimensions :  2.8cmx14.0cmx20.8cm
    • Poids : 539.8g
    • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
    • ISBN :  2262016240
    • EAN13 :  9782262016241
    • Classe Dewey :  B
    • Langue : Français

    D'autres livres de Claude Dulong

    Anne d'Autriche, mère de Louis XIV

    Louis XIII, Richelieu, Mazarin, Louis XIV, tous doivent beaucoup à Anne d'Autriche, reine, puis régente en des temps troublés. A son rôle politique, plus d'une fois capital, s'ajoute sa personnalité de femme, attachante et séduisante. Son destin d'épouse, de mère et d'amante est tissé avec ...

    Anne d'Autriche. Mère de Louis XIV

    Louis XIII, Richelieu, Mazarin, Louis XIV, tous doivent beaucoup à Anne d'Autriche, reine, puis régente en des temps troublés. A son rôle politique, plus d'une fois capital, s'ajoute sa personnalité de femme, attachante et séduisante. Son destin d'épouse, de mère et d'amante est tissé avec ...

    Mazarin

    Quelle destinée que celle de Giulio Mazarini ! Elle commence en 1602 dans un village des Abruzzes, se poursuit en Espagne et se termine, soixante ans plus tard, à la tête du gouvernement de la France, après bien des péripéties qui lui permirent de révéler ses extraordinaires talents politiqu...

    Voir tous les livres de Claude Dulong

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Anne d'Autriche, c'est bien le personnage des Trois Mousquetaires, indissociable des deux cardinaux ministres : le premier Richelieu, qui la persécuta ; l'autre, Mazarin, qu'elle aima et dont elle fit la prodigieuse ascension. La reine de France était née, dona Ana, le 21 septembre 1601 : deux fois Habsbourg, par l'Espagne et l'Autriche. A dix ans, elle est mariée à Louis XIII, sur l'idée d'une autre femme de caractère, Marie de Médicis, qui voit en Anne une catholique intransigeante, une enfant à modeler et surtout, grâce à ce mariage, la fin de la querelle franco-espagnole. Ces pronostics seront démentis par la personnalité de la reine : écartée du pouvoir parle roi et Richelieu, elle se laissa entraîner dans les complots menés contre le cardinal. Mais elle résista à la Fronde. A la mort de son mari, elle se fit accorder la régence, qu'elle exerça dix-huit ans, aidée de Mazarin - qu'elle aima peut-être secrètement. Comme dans les romans de cape et d'épée, la vie de la reine illustra à la perfection le vers de son contemporain, Corneille : " Le trône met une âme au-dessus des tendresses. "