share_book
Envoyer cet article par e-mail

Voyage en Amérique 1861-1862 : Un prince français dans la guerre de Sécession

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Voyage en Amérique 1861-1862 : Un prince français dans la guerre de Sécession

Voyage en Amérique 1861-1862 : Un prince français dans la guerre de Sécession

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Voyage en Amérique 1861-1862 : Un prince français dans la guerre de Sécession"

Sous le second Empire, les jeunes princes d'Orléans, subissant la loi d'exil, sont désoeuvrés. Le comte de Paris, 23 ans, et son frère le duc de Chartres, 21 ans, petits-fils de Louis-Philippe, décident d'aller s'informer sur place de l'état de la démocratie américaine, sous la houlette de leur oncle le prince de Joinville. Arrivés à New York en septembre 1861, six mois après le déclenchement de la guerre de Sécession, ils sont aussitôt reçus par le président Lincoln et le secrétaire d'Etat Seward. Désireux d'aller sur le terrain servir la bonne cause et d'y trouver la gloire, ils revêtent l'uniforme bleu des soldats de l'Union fédérale et sont affectés comme capitaines à l'état-major du général McClellan, chef de l'armée du Potomac. Souvent en première ligne, ils participent pleinement aux opérations, d'ailleurs sans succès, contre les Confédérés. En juillet 1862, ils quittent l'Amérique riches d'une expérience multiple. De ce poste d'observation exceptionnel, le comte de Paris, doté d'une remarquable maturité d'esprit et d'une jolie plume, a rapporté un journal dense, varié, précis, véritable mine jusqu'à présent inexploitée pour les historiens des Etats-Unis, et aussi de la politique française, car ces princes sont les plus démocrates des monarchistes. L'ouvrage est publié en partenariat avec la Fondation Saint-Louis, détentrice des papiers de l a Maison de France.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 655  pages
  • Dimensions :  4.2cmx15.4cmx23.8cm
  • Poids : 1061.4g
  • Editeur :   Librairie Académique Perrin Paru le
  • ISBN :  2262035687
  • EAN13 :  9782262035686
  • Classe Dewey :  973
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Sous le second Empire, les jeunes princes d'Orléans, subissant la loi d'exil, sont désoeuvrés. Le comte de Paris, 23 ans, et son frère le duc de Chartres, 21 ans, petits-fils de Louis-Philippe, décident d'aller s'informer sur place de l'état de la démocratie américaine, sous la houlette de leur oncle le prince de Joinville. Arrivés à New York en septembre 1861, six mois après le déclenchement de la guerre de Sécession, ils sont aussitôt reçus par le président Lincoln et le secrétaire d'Etat Seward. Désireux d'aller sur le terrain servir la bonne cause et d'y trouver la gloire, ils revêtent l'uniforme bleu des soldats de l'Union fédérale et sont affectés comme capitaines à l'état-major du général McClellan, chef de l'armée du Potomac. Souvent en première ligne, ils participent pleinement aux opérations, d'ailleurs sans succès, contre les Confédérés. En juillet 1862, ils quittent l'Amérique riches d'une expérience multiple. De ce poste d'observation exceptionnel, le comte de Paris, doté d'une remarquable maturité d'esprit et d'une jolie plume, a rapporté un journal dense, varié, précis, véritable mine jusqu'à présent inexploitée pour les historiens des Etats-Unis, et aussi de la politique française, car ces princes sont les plus démocrates des monarchistes. L'ouvrage est publié en partenariat avec la Fondation Saint-Louis, détentrice des papiers de l a Maison de France.