share_book
Envoyer cet article par e-mail

Les petits

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Les petits

Les petits

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Les petits"

Un jeune garçon est brutalement livré à l'angoisse et à l'impuissance depuis que sa mère a sombré dans la dépression ; un père divorcé, traité en paria par sa belle-famille, passe une dernière journée avec ses deux fillettes avant que la garde ne lui soit retirée ; une femme aime de façon dévorante sa petite fille sur laquelle elle reporte tous ses rêves contrariés de réussite musicale. Frédérique Clémençon nous raconte huit histoires où les adultes empêchent, pour leur bien, les enfants de rêver, d'aimer ou les forcent à se conformer à leur propre désir, abusant, pour leur bien toujours, de leur statut d'adulte. Et finalement chacun, adulte, enfant, adolescent, tente de survivre, de grandir, cherche à comprendre ou au contraire s'y refuse, non sans cruauté. Ces histoires ont des allures de contes. Elles en ont l'écriture, somptueusement classique, la cruauté, l'apparent réalisme et, enfin, la portée morale : car au fil de ces nouvelles où les personnages voient sans cesse leur intégrité menacée s'impose l'idée que la résistance, résistance à l'ordre des adultes ou à l'ordre du monde, est avant tout une question de survie. Et gare à ceux qui, trop « petits » ou trop fragiles ne savent pas résister et se laissent manipulés.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 189  pages
  • Dimensions :  2.0cmx14.0cmx20.2cm
  • Poids : 258.5g
  • Editeur :   Editions De L'olivier Paru le
  • Collection : OLIV. LIT.FR
  • ISBN :  2879297273
  • EAN13 :  9782879297279
  • Classe Dewey :  843.914
  • Langue : Français

D'autres livres de Frédérique Clémençon

Traques

Quatre personnages sortent du silence pour raconter leur histoire. Anatole, chassé de son pays natal, survit en errant d'usines désaffectées en marais orageux. Jeanne, qui étouffait dans une famille mortifère, a pris la fuite. Elisabeth s'étiole dans une maison de retraite indifférente au sor...

Voir tous les livres de Frédérique Clémençon

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Un jeune garçon est brutalement livré à l'angoisse et à l'impuissance depuis que sa mère a sombré dans la dépression ; un père divorcé, traité en paria par sa belle-famille, passe une dernière journée avec ses deux fillettes avant que la garde ne lui soit retirée ; une femme aime de façon dévorante sa petite fille sur laquelle elle reporte tous ses rêves contrariés de réussite musicale. Frédérique Clémençon nous raconte huit histoires où les adultes empêchent, pour leur bien, les enfants de rêver, d'aimer ou les forcent à se conformer à leur propre désir, abusant, pour leur bien toujours, de leur statut d'adulte. Et finalement chacun, adulte, enfant, adolescent, tente de survivre, de grandir, cherche à comprendre ou au contraire s'y refuse, non sans cruauté. Ces histoires ont des allures de contes. Elles en ont l'écriture, somptueusement classique, la cruauté, l'apparent réalisme et, enfin, la portée morale : car au fil de ces nouvelles où les personnages voient sans cesse leur intégrité menacée s'impose l'idée que la résistance, résistance à l'ordre des adultes ou à l'ordre du monde, est avant tout une question de survie. Et gare à ceux qui, trop « petits » ou trop fragiles ne savent pas résister et se laissent manipulés.