share_book
Envoyer cet article par e-mail

Katinka

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Katinka

Katinka

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Katinka"

    " Ils suivirent le sentier et s'enfoncèrent dans la forêt. L'étang était en plein marécage. Les arbres inclinaient leurs hautes cimes au-dessus de ses eaux sombres. Ils ne s'étaient rien dit, chemin faisant. Ils étaient maintenant assis côte à côte sur un banc face à l'étang. - Non, dit Huus, je n'ai jamais eu l'occasion d'en parler. Katinka regardait l'eau en silence. - C'était ma mère, dit-il, qui le souhaitait tant... Pour l'avenir. - Et cela dura... toute une année... avant qu'elle ne rompe. Huus entrecoupait ses mots, marquait des silences, comme s'il était honteux ou irrité. - Mais il en va de même, ajouta-t-il, des fiançailles et des mariages. Un oiseau égrena ses trilles dans la forêt. Katinka écoutait chacun de ses accords en silence. - Et puis on est lâche par-dessus le marché et on reste fidèle, reprit Huus. Vraiment lâche au plus profond de soi-même... jour après jour. -Je suis resté fidèle -sa voix était à peine audible -jusqu'à ce qu'elle brise nos liens. - Parce qu'elle m'aimait, elle. Katinka posa tendrement sa main sur la sienne qui s'appuyait fermement sur le banc. - Pauvre Huus, dit-elle simplement. Elle continua à lui caresser la main doucement. Le pauvre, comme il avait souffert !

    Détails sur le produit

    • Reliure : Broché
    • 159  pages
    • Dimensions :  1.2cmx13.8cmx19.8cm
    • Poids : 222.3g
    • Editeur :   Esprit Ouvert Paru le
    • Collection : Esprit Ouvert (
    • ISBN :  2883290016
    • EAN13 :  9782883290013
    • Langue : Français

    D'autres livres de Herman Bang

    Katinka

    Katinka, une jeune femme douce et timide, rencontre Bai, simple lieutenant de cavalerie. Lorsqu'il est nommé chef de gare dans un petit village, ils se marient et mènent une vie de petits bourgeois tranquilles. Un jour le régisseur Huus arrive de Copenhague pour travailler dans la plus grande pro...

    Ida Brandt

    Né en 1857, dans l'île d'Als au Danemark, et mort le 29 janvier 1912 aux États-Unis où il s'était rendu pour une tournée de conférences, Herman Bang est l'une des figures les plus singulières et les plus fascinantes de la littérature danoise, et même nordique. De tous les écrivains de son...

    Voir tous les livres de Herman Bang

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    " Ils suivirent le sentier et s'enfoncèrent dans la forêt. L'étang était en plein marécage. Les arbres inclinaient leurs hautes cimes au-dessus de ses eaux sombres. Ils ne s'étaient rien dit, chemin faisant. Ils étaient maintenant assis côte à côte sur un banc face à l'étang. - Non, dit Huus, je n'ai jamais eu l'occasion d'en parler. Katinka regardait l'eau en silence. - C'était ma mère, dit-il, qui le souhaitait tant... Pour l'avenir. - Et cela dura... toute une année... avant qu'elle ne rompe. Huus entrecoupait ses mots, marquait des silences, comme s'il était honteux ou irrité. - Mais il en va de même, ajouta-t-il, des fiançailles et des mariages. Un oiseau égrena ses trilles dans la forêt. Katinka écoutait chacun de ses accords en silence. - Et puis on est lâche par-dessus le marché et on reste fidèle, reprit Huus. Vraiment lâche au plus profond de soi-même... jour après jour. -Je suis resté fidèle -sa voix était à peine audible -jusqu'à ce qu'elle brise nos liens. - Parce qu'elle m'aimait, elle. Katinka posa tendrement sa main sur la sienne qui s'appuyait fermement sur le banc. - Pauvre Huus, dit-elle simplement. Elle continua à lui caresser la main doucement. Le pauvre, comme il avait souffert !