share_book
Envoyer cet article par e-mail

Jacques Ranciere et la Politique de l Esthetique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Jacques Ranciere et la Politique de l Esthetique

Jacques Ranciere et la Politique de l Esthetique

  (Auteur),   (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Jacques Ranciere et la Politique de l Esthetique"

Si l'on entend avec Jacques Rancière la démocratie non pas comme simple forme politique mais comme force d'excès et de dissensus, qu'en est-il alors de la littérature et des arts ? À quelles conditions peut-on dire qu'ils sont démocratiques, c'est-à-dire qu'ils favorisent la redistribution des espaces et des temps, la disposition nouvelle du visible et de l'invisible, la circulation inédite de la parole et du bruit entre ceux qui parlent, ceux qui ne parlent pas, et ceux qui parlent mal ? Par ailleurs, si ce qui se dévoile par choc sensible ne se livre pas immédiatement à la compréhension, à laquelle aspire l'art critique, comment une telle esthétique du choc sensible, en refusant de refermer l'oeuvre sur un concept qui lui préexisterait, pourrait-elle permettre l'expérience d'un sens commun toujours fracturable, se défaisant et se retissant sans modèle ni scénario préécrit ? Quelle est, en définitive, la puissance proprement politique de ce qui, dans le sensible, résiste au sens et à la forme établis ?

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 179  pages
  • Dimensions :  2.0cmx16.8cmx23.6cm
  • Poids : 322.1g
  • Editeur :   Archives Contemporaines Paru le
  • Collection : CEP
  • ISBN :  2813000043
  • EAN13 :  9782813000040
  • Langue : Français

D'autres livres de Jérôme Game

Images des corps / corps des images au cinéma

Ces dernières années ont vu se développer un important effort théorique et critique sur la question du corps au cinéma: comment ce dernier représente-t-il les formes du corps mais aussi ses puissances (gestes, désirs, pulsions, tendances hors cadre, hors champs, hors discours ou hors normes)?...

Voir tous les livres de Jérôme Game

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Si l'on entend avec Jacques Rancière la démocratie non pas comme simple forme politique mais comme force d'excès et de dissensus, qu'en est-il alors de la littérature et des arts ? À quelles conditions peut-on dire qu'ils sont démocratiques, c'est-à-dire qu'ils favorisent la redistribution des espaces et des temps, la disposition nouvelle du visible et de l'invisible, la circulation inédite de la parole et du bruit entre ceux qui parlent, ceux qui ne parlent pas, et ceux qui parlent mal ? Par ailleurs, si ce qui se dévoile par choc sensible ne se livre pas immédiatement à la compréhension, à laquelle aspire l'art critique, comment une telle esthétique du choc sensible, en refusant de refermer l'oeuvre sur un concept qui lui préexisterait, pourrait-elle permettre l'expérience d'un sens commun toujours fracturable, se défaisant et se retissant sans modèle ni scénario préécrit ? Quelle est, en définitive, la puissance proprement politique de ce qui, dans le sensible, résiste au sens et à la forme établis ?