share_book
Envoyer cet article par e-mail

Vaincre Louis XIV : Angleterre - Hollande - France, histoire d'une relation triangulaire 1665-1688

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Vaincre Louis XIV : Angleterre - Hollande - France, histoire d'une relation triangulaire 1665-1688

Vaincre Louis XIV : Angleterre - Hollande - France, histoire d'une relation triangulaire 1665-1688

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Vaincre Louis XIV : Angleterre - Hollande - France, histoire d'une relation triangulaire..."

En 1665 mourait Philippe IV d'Espagne, beau-père de Louis XIV. Son successeur, Charles II d'Espagne, était un prince faible et malade dont la mort, mille fois annoncée, mille fois différée, n'intervint qu'en 1700. Le problème de sa succession - il n'avait pas d'héritier - détermina l'essentiel des enjeux géopolitiques de l'Europe du second XVIIe siècle. A commencer par la guerre de Dévolution (1667-1668), quand Louis XIV réclama les Pays-Bas espagnols en compensation de la dot impayée de sa femme Marie-Thérèse. Parmi ses principaux adversaires, deux puissances commerciales et maritimes allaient imposer une résistance croissante aux entreprises du Roi Soleil : l'Angleterre et la Hollande. Fondé sur une enquête approfondie menée dans vingt-cinq bibliothèques et fonds d'archives à travers l'Europe et les Etats-Unis, cet ouvrage propose une analyse nouvelle et décentrée de la politique étrangère de Louis XIV au cours de la première partie de son règne. Les évolutions de la guerre des Flandres - guerre de Dévolution, guerre de Hollande puis " guerre des réunions " - y sont analysées dans une perspective triangulaire (Angleterre-Hollande-France) qui permet de dépasser l'idée traditionnelle d'un clivage bipolaire entre grandes puissances (France-Angleterre ou France-Hollande). Ainsi apparaissent sous un jour nouveau les ambiguïtés des Stuarts (Charles II et Jacques II) en matière de poli-tique étrangère et la détermination de leur neveu Guillaume III d'Orange, stathouder des Provinces-Unies avant de devenir roi d'Angleterre (1689), à vaincre Louis XIV, par la force des armes comme par la violence des mots. Au-delà des combats sur terre et sur mer, des négociations diplomatiques et de l'équilibre général des puissances, ce livre met en lumière de manière inédite les enjeux politiques, culturels et religieux, et parfois les contradictions de la grande alliance protestante nouée contre la France du Roi-Très-Chrétien. Cette alliance contre " le plus grand roi du monde " a infléchi toute l'histoire de l'Europe de la seconde moitié du XVIIe siècle.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 464  pages
  • Dimensions :  3.4cmx15.4cmx23.6cm
  • Poids : 698.5g
  • Editeur :   Editions Champ Vallon Paru le
  • Collection : Epoques
  • ISBN :  287673527X
  • EAN13 :  9782876735279
  • Langue : Français

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

En 1665 mourait Philippe IV d'Espagne, beau-père de Louis XIV. Son successeur, Charles II d'Espagne, était un prince faible et malade dont la mort, mille fois annoncée, mille fois différée, n'intervint qu'en 1700. Le problème de sa succession - il n'avait pas d'héritier - détermina l'essentiel des enjeux géopolitiques de l'Europe du second XVIIe siècle. A commencer par la guerre de Dévolution (1667-1668), quand Louis XIV réclama les Pays-Bas espagnols en compensation de la dot impayée de sa femme Marie-Thérèse. Parmi ses principaux adversaires, deux puissances commerciales et maritimes allaient imposer une résistance croissante aux entreprises du Roi Soleil : l'Angleterre et la Hollande. Fondé sur une enquête approfondie menée dans vingt-cinq bibliothèques et fonds d'archives à travers l'Europe et les Etats-Unis, cet ouvrage propose une analyse nouvelle et décentrée de la politique étrangère de Louis XIV au cours de la première partie de son règne. Les évolutions de la guerre des Flandres - guerre de Dévolution, guerre de Hollande puis " guerre des réunions " - y sont analysées dans une perspective triangulaire (Angleterre-Hollande-France) qui permet de dépasser l'idée traditionnelle d'un clivage bipolaire entre grandes puissances (France-Angleterre ou France-Hollande). Ainsi apparaissent sous un jour nouveau les ambiguïtés des Stuarts (Charles II et Jacques II) en matière de poli-tique étrangère et la détermination de leur neveu Guillaume III d'Orange, stathouder des Provinces-Unies avant de devenir roi d'Angleterre (1689), à vaincre Louis XIV, par la force des armes comme par la violence des mots. Au-delà des combats sur terre et sur mer, des négociations diplomatiques et de l'équilibre général des puissances, ce livre met en lumière de manière inédite les enjeux politiques, culturels et religieux, et parfois les contradictions de la grande alliance protestante nouée contre la France du Roi-Très-Chrétien. Cette alliance contre " le plus grand roi du monde " a infléchi toute l'histoire de l'Europe de la seconde moitié du XVIIe siècle.