share_book
Envoyer cet article par e-mail

Objets d'Amérique

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Objets d'Amérique

Objets d'Amérique

  (Auteur)


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

Description de "Objets d'Amérique"

Depuis la fin des années 1970 et sa traduction prémonitoire du Paterson de William Carlos Williams - la poésie nord-américaine occupe une place particulière dans le travail et la réflexion d'Yves di Manno : sans doute parce qu'elle permettait alors de définir un principe, une visée, et même de nouveaux modes de composition, très éloignés de notre tradition. " Une poésie proche de l'archéologie, en quelque sorte, soucieuse de l'histoire épar-pillée des hommes et des formes qu'ils auront trouvées pour l'inscrire, dans une insaisissable durée. " Les Objets d'Amérique proposent une traversée personnelle de ce grand continent caché. On y trouvera des études sur la prosodie visuelle de W.C. Williams et le serial poem de Jack Spicer, une introduction aux Cantos d'Ezra Pound, une méditation sur l'ethnopoétique. Mais aussi, insérés ici au titre de la critique active, quelques pages traduites des " objectivistes " (George Oppen, Louis Zukofsky), des extraits de L'ouverture du champ de Robert Duncan, un oracle de Jérôme Rothenberg, une image de Rachel Blau DuPlessis... Le livre s'ouvre sur une série d'autoportraits évoquant les liens de l'auteur avec ces oeuvres et le rôle de la traduction dans son propre parcours. Il s'achève par un texte rétrospectif, L'Epopée entravée, qui retrace les étapes majeures de cette révolution poétique, de la fin du XIXe siècle à l'aube du XXIe.

Détails sur le produit

  • Reliure : Broché
  • 221  pages
  • Dimensions :  1.8cmx13.4cmx21.4cm
  • Poids : 222.3g
  • Editeur :   José Corti Editions Paru le
  • Collection : Série américaine
  • ISBN :  2714310079
  • EAN13 :  9782714310071
  • Classe Dewey :  809
  • Langue : Français

D'autres livres de Yves di Manno

Un pré : Chemin vers

C'est sans doute vers un seul paysage - immuable, tangible - que l'on s'avance en écrivant et que le poème sans fin recommencé tente de circonscrire - en vue d'une lumière, ou d'un apaisement. Un Pré, donc - où aurait eu lieu une scène que l'on hésite à transcrire mais dont l'ombre ne cesse...

Quarante-neuf poètes

Anne-Marie Albiach. Gabrielle Althen. Auxeméry. Jean-Christophe Bailly. Philippe Beck. Mathieu Bénézet. Pascal Boulanger. Stéphane Bouquet. Gilbert Bourson. Raymond Bozier. Martine Broda. Jean-Luc Caizergues. Gérard Cartier. Bernard Chambaz. Philippe Clerc. Fabienne Courtade. Jean. Daive. Henri...

Voir tous les livres de Yves di Manno

Commentaires sur cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

Laisser un commentaire

Rechercher des articles similaires par rayon

Rechercher par thèmes associés

Depuis la fin des années 1970 et sa traduction prémonitoire du Paterson de William Carlos Williams - la poésie nord-américaine occupe une place particulière dans le travail et la réflexion d'Yves di Manno : sans doute parce qu'elle permettait alors de définir un principe, une visée, et même de nouveaux modes de composition, très éloignés de notre tradition. " Une poésie proche de l'archéologie, en quelque sorte, soucieuse de l'histoire épar-pillée des hommes et des formes qu'ils auront trouvées pour l'inscrire, dans une insaisissable durée. " Les Objets d'Amérique proposent une traversée personnelle de ce grand continent caché. On y trouvera des études sur la prosodie visuelle de W.C. Williams et le serial poem de Jack Spicer, une introduction aux Cantos d'Ezra Pound, une méditation sur l'ethnopoétique. Mais aussi, insérés ici au titre de la critique active, quelques pages traduites des " objectivistes " (George Oppen, Louis Zukofsky), des extraits de L'ouverture du champ de Robert Duncan, un oracle de Jérôme Rothenberg, une image de Rachel Blau DuPlessis... Le livre s'ouvre sur une série d'autoportraits évoquant les liens de l'auteur avec ces oeuvres et le rôle de la traduction dans son propre parcours. Il s'achève par un texte rétrospectif, L'Epopée entravée, qui retrace les étapes majeures de cette révolution poétique, de la fin du XIXe siècle à l'aube du XXIe.