share_book
Envoyer cet article par e-mail

Le Fauvisme ou l'épreuve du feu, éruption de la modernité en Europe. Catalogue de l'exposition, Musée d'art moderne de la ville de Paris, 29 octobre 1999-27 février 2000

ou partager sur :

share_comment
Partager ce commentaire par e-mail

ou partager sur :

PRÊT A ACHETER?
(vous pouvez toujours annuler plus tard)


J'aime
Le Fauvisme ou l'épreuve du feu, éruption de la modernité en Europe. Catalogue de l'exposition, Musée d'art moderne de la ville de Paris, 29 octobre 1999-27 février 2000

Le Fauvisme ou l'épreuve du feu, éruption de la modernité en Europe. Catalogue de l'exposition, Musée d'art moderne de la ville de Paris, 29 octobre 1999-27 février 2000


Prix : Cet article n'a pas encore de prix  ask_price

Demande de cotation sur ""
Ce titre est nouveau dans notre fonds d'ouvrages et nous ne l'avons encore jamais vendu à ce jour.
Notre engagement: Vous obtenir le meilleur prix
Aussi nombreux que soient les titres que nous référençons, absolument rien n'est automatisé dans la fixation de nos prix; et plutôt que de convertir automatiquement le prix en euros et risquer de répercuter sur vous un prix artificiellement élevé, nous vous faisons un devis rapide après avoir vérifié les prix auprès de nos différents fournisseurs.
Cette étape de demande de cotation est rapide (généralement quelques heures) et vise à vous faire bénéficier en permanence du meilleur prix pour vos achats de livres.


Sur commande

Des articles qui pourraient aussi vous intéresser

    Description de "Le Fauvisme ou l'épreuve du feu, éruption de la modernité en Europe...."

    Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Cézanne ou Gauguin, chacun d'une façon différente, avaient annoncé le XXe siècle. Au tournant du siècle, un groupe de jeunes artistes va bouleverser la palette, des jeunes qui sont de véritables fauves. Entraîné par Matisse, leur aîné, Vlaminck, Derain, Marquet et Van Dongen exposent au Salon d'automne de 1905. Ils sont unis par la distorsion des volumes, la violence de leurs couleurs pures, traitées à coup d'aplats. Il s'agit de voir la couleur telle que l'instant la saisit, rendue vivante et presque mobile. Ainsi les artistes restituent des portraits terriblement vivants, quasiment chauds, comme en témoignent ceux de Van Dongen ou ce portrait d'Apollinaire par Vlaminck, celui d'André Derain par Matisse, ou encore celui de Vlaminck par Derain. Autant de portraits vibrants à côté des paysages stridents et incandescents de Collioure ou des berges de la Seine. L'esprit fauve ne sera pas sans traverser les frontières et gagner les palettes souvent rutilantes de Munch, de Kupka ou de Jawlensky. En 1908, le mouvement, considéré comme la première révolution artistique du XXe siècle, se séparait déjà en de nouvelles voies. Telle est l'aventure artistique retracée dans ce superbe ouvrage qui met les fauves à l'épreuve du feu. --Céline Darner

    Détails sur le produit

    • Reliure : Relié
    • 490  pages
    • Dimensions :  3.6cmx22.8cmx27.2cm
    • Poids : 2299.7g
    • Editeur :   Paris-Musees Paru le
    • ISBN :  2879004632
    • EAN13 :  9782879004631
    • Langue : Français

    Commentaires sur cet article

    Personne n'a encore laissé de commentaire. Soyez le premier!

    Laisser un commentaire

    Rechercher des articles similaires par rayon

    Rechercher par thèmes associés

    Toulouse-Lautrec, Van Gogh, Cézanne ou Gauguin, chacun d'une façon différente, avaient annoncé le XXe siècle. Au tournant du siècle, un groupe de jeunes artistes va bouleverser la palette, des jeunes qui sont de véritables fauves. Entraîné par Matisse, leur aîné, Vlaminck, Derain, Marquet et Van Dongen exposent au Salon d'automne de 1905. Ils sont unis par la distorsion des volumes, la violence de leurs couleurs pures, traitées à coup d'aplats. Il s'agit de voir la couleur telle que l'instant la saisit, rendue vivante et presque mobile. Ainsi les artistes restituent des portraits terriblement vivants, quasiment chauds, comme en témoignent ceux de Van Dongen ou ce portrait d'Apollinaire par Vlaminck, celui d'André Derain par Matisse, ou encore celui de Vlaminck par Derain. Autant de portraits vibrants à côté des paysages stridents et incandescents de Collioure ou des berges de la Seine. L'esprit fauve ne sera pas sans traverser les frontières et gagner les palettes souvent rutilantes de Munch, de Kupka ou de Jawlensky. En 1908, le mouvement, considéré comme la première révolution artistique du XXe siècle, se séparait déjà en de nouvelles voies. Telle est l'aventure artistique retracée dans ce superbe ouvrage qui met les fauves à l'épreuve du feu. --Céline Darner